International
URL courte
0 80
S'abonner

Plus de 200 personnes ont été libérées par les rebelles houthis au Yémen depuis dimanche. Il s’agit des personnes que les houthis soupçonnaient d’avoir participé aux combats aux côtés des forces de l’ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh.

Les insurgés houthis ont relâché plus de 200 personnes capturées depuis la reprise des combats contre les forces de l’ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh fin novembre, a appris Sputnik d’une source au sein des forces de sécurité yéménites.

«Les forces de sécurité [houthis, ndlr] ont libéré 78 personnes soupçonnées d’être impliquées dans les affrontements qui ont eu lieu dans la capitale Sanaa et les provinces d’Amran, de Hajjah et d’al-Mahwit», a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

Dimanche dernier, 160 autres personnes ont recouvré la liberté dans le cadre d’une amnistie accordée par le chef du Conseil politique des insurgés.

Les combats, qui ont notamment entraîné la mort de l’ex-Président Ali Abdallah Saleh, ont fait au total 240 morts et 420 blessés.

Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier, aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi.

Les rebelles contrôlent le nord du pays et la capitale Sanaa où ils ont mis en place leurs propres organes de pouvoir. La coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite effectue depuis mars 2015 des raids sur les zones contrôlées par les rebelles houthis. Le conflit au Yémen a fait plus de 10.000 morts, dont environ la moitié de civils, selon l'Onu.

Lire aussi:

«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Nouveau rebondissement dans l'affaire Elisa Pilarski tuée par des chiens
Tags:
amnistie, libération, Houthis, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook