International
URL courte
18425
S'abonner

Les transfuges nord-coréens qui habitaient près d’un site d'essais nucléaires du nord auraient été testés positifs à l'exposition aux rayonnements, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Unification.

Après avoir examiné 30 transfuges nord-coréens au sujet d'une éventuelle exposition aux radiations, le ministère sud-coréen de l'Unification aurait établi que quatre d'entre eux étaient ainsi exposés au rayonnement, annonce le journal sud-coréen Chosun Ilbo. Toutefois, il n'est pas certain que le rayonnement dans leurs corps provienne des essais nucléaires.

En particulier, quatre transfuges auraient montré une dose de rayonnement supérieure à 0,25 Gy, le minimum détectable dans le corps humain via la mesure des aberrations chromosomiques stables, selon l'Institut coréen des sciences radiologiques et médicales.

Deux personnes auraient montré une dose statistiquement importante. L'une d'elles aurait montré un niveau de rayonnement de 0,34 Gy, ce qui suggère qu'elle aurait été exposée à une variété de facteurs pouvant provoquer des aberrations chromosomiques. Ce transfuge vivait à Punggye-ri, dans la province du Hamgyong du Nord, pendant les premiers essais nucléaires de Pyongyang.

«Nous avons trop peu d'échantillons pour identifier une cause spécifique et trop peu d'informations pour trouver des variables confusionnelles», a admis un responsable du ministère.

Lire aussi:

Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Voici quelques options secrètes des voitures que leurs propriétaires ignorent souvent
Voici la température qui tue le coronavirus
Tags:
radioactivité, transfuge, Péninsule de Corée, Corée du Sud, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook