Ecoutez Radio Sputnik
    Un camp de réfugiés en Syrie

    Syrie: des terroristes pilonnent un camp de réfugiés, faisant un mort et un blessé

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    Évolution de la situation en Syrie (novembre-décembre 2017) (43)
    1117

    Malgré le régime de cessez-le-feu, imposé le 4 mai dans la région par les pays médiateurs, des terroristes continuent de pilonner des quartiers situés dans les environs de Damas.

    Dans la Ghouta orientale, des terroristes ont pilonné au mortier, malgré le régime du cessez-le-feu, les environs de la capitale syrienne, faisant un mort et un blessé, annonce l'agence SANA.

    Des militaires russes assurent la sécurité de la livraison de l'aide humanitaire
    Photo fournie par le Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes

    Selon une source policière, les terroristes ont pilonné la banlieue de Harasta et le camp de réfugiés d'Al-Wafedeen.

    Les tirs ont également endommagé des constructions d'État et celles appartenant à des personnes privées.

    La Ghouta orientale fait partie des zones de désescalade créées en conformité de l'accord conclu le 4 mai entre les pays-garants de la réconciliation en Syrie, à savoir la Russie, l'Iran et la Turquie. La zone est contrôlée par le groupe de l'opposition armée Jaysh al-Islam.

    Dossier:
    Évolution de la situation en Syrie (novembre-décembre 2017) (43)

    Lire aussi:

    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Tags:
    terrorisme, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik