Ecoutez Radio Sputnik
    Telegram

    Deux chaînes Telegram auraient été bloquées en Iran

    © Sputnik . Kirill Kallinikov
    International
    URL courte
    Manifestations en Iran (31)
    0 90

    Selon les utilisateurs de Telegram, le service des messagerie instantanée a bloqué deux chaînes iraniennes à cause des informations qu’elles diffusaient qui pourraient porter atteinte à la sécurité ou à l'ordre public.

    Le service des messagerie instantanée Telegram a bloqué deux chaînes iraniennes, a fait savoir l'un de ses utilisateurs Nariman Namazov.

    Selon lui, la chaîne amadnews, suivie par 1,3 million de personnes, aurait été bannie suite à la publication d'un «mode d'emploi du cocktail Molotov».

    La deuxième chaîne bannie, amadnews1, avait été créée après la suppression de son «prédécesseur». Environ 600.000 personnes avaient réussi à s'y abonner avant son blocage.

    Le créateur de l'application Pavel Dourov a pour sa part déclaré que les autorités iraniennes avaient bloqué l'accès à Telegram pour la plupart des Iraniens.

    Depuis jeudi, l'Iran connaît des manifestations et des rassemblements contre les nouvelles mesures économiques. Les manifestants sont sortis dans les rues des grandes villes, comme Téhéran, Mechhed, Ispahan et Rasht. Les autorités iraniennes ont confirmé que deux personnes avaient été tuées à Dorud, tout en précisant que «les forces de sécurité n'ont pas ouvert le feu sur les manifestants».

    Auparavant, en octobre dernier, Telegram s'était vu imposer une amende d'un montant de 800.000 roubles (environ 11.500 euros) pour avoir refusé de communiquer aux autorités les informations sur des échanges de messages entre des individus soupçonnés d'avoir organisé l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg le 3 avril 2017.

    Dossier:
    Manifestations en Iran (31)

    Lire aussi:

    Instagram est débloqué en Iran
    L’Iran lève les restrictions sur la messagerie Telegram
    Les sujets tabous sur l'application Telegram évoqués par son fondateur
    Tags:
    messageries instantanées, manifestation, Pavel Dourov, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik