International
URL courte
104
S'abonner

Une kamikaze s'est fait exploser dimanche matin dans une cafétéria d'un village du nord du Cameroun, tuant un personne et en blessant près d'une trentaine d'autres, selon l'AFP.

Un civil a été tué et 28 autres blessés dans un attentat suicide commis dimanche matin à Bia, un village situé près de Kolofata dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun où les attaques du groupe djihadiste Boko Haram sont fréquentes, a appris l'AFP de sources concordantes.

Selon des témoins sur place interrogés par l'AFP par téléphone, une femme porteuse d'une bombe a fait exploser sa charge dans une cafétéria du village, aux environs de 7 heures du matin (heure locale) ce dimanche.

L'explosion a fait un mort et 28 blessés, selon les mêmes sources qui expliquent que les blessés ont été évacués vers l'hôpital de Mora, chef-lieu du département du Mayo-Sava.

Le département du Mayo-Sava, frontalier du Nigeria, demeure le principal théâtre des attaques suicides attribuées au groupe Boko Haram. 

Depuis 2014, date à laquelle le Cameroun a commencé à lutter contre Boko Haram, ce groupe a tué «2.000 civils et militaires» et enlevé «un millier de personnes» dans l'extrême-nord du pays, selon le centre d'analyse International Crisis Group (ICG).

Depuis son apparition il y a huit ans, Boko Haram, actif dans les pays baignés par le lac Tchad (Nigeria, Cameroun, Niger et Tchad), a provoqué la mort d'au moins 20.000 personnes et le déplacement de près de 2,2 millions d'autres.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Tags:
Boko Haram, Cameroun
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook