Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    Kim Jong-un aurait fixé la date du prochain lancement d’un missile intercontinental

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    12215

    Le dirigeant nord-coréen aurait ordonné de procéder au lancement d’un nouveau missile intercontinental (ICBM), capable de sortir de l’atmosphère terrestre et d’y revenir, le 9 septembre 2018. Cette décision, si elle venait à être vérifiée, aggraverait la situation déjà tendue dans la péninsule coréenne.

    Les préparatifs pour le lancement d'un missile balistique capable de sortir de l'atmosphère terrestre et d'y revenir, sont en cours en Corée du Nord, signale le quotidien japonais Asahi Shimbun.

    Le journal s'est entretenu avec un agent nord-coréen, ayant fait défection, qui avait accès à des informations concernant le programme de développement de missiles de la Corée du Nord. Selon lui, lors d'une réunion de hauts responsables qui s'est tenue les 11 et 12 décembre, pour une convention sur l'industrie militaire, Kim Jong-un aurait fixé au 9 septembre 2018 le lancement d'un nouveau missile balistique intercontinental (ICBM). Cette date marquera le 70e anniversaire de la fondation de la Corée du Nord.

    Le nouvel ICBM, l'Unha-4, sera une version plus grande du missile Unha-3 de 30 mètres, qui est déjà une version améliorée du missile balistique de longue portée Taepodong-2, selon les informations dont dispose Asahi Shimbun.

    Toujours d'après le quotidien japonais, des sources de renseignement ont, quant à elles, déclaré qu'aucun signe ne permettait actuellement de penser que Pyongyang prépare un nouveau lancement de missile balistique.

    Toutefois, récemment, la Corée du Nord a annoncé qu'elle prévoyait de lancer une nouvelle fusée pour transporter un satellite dans l'espace.

    Le transfuge a indiqué à Asahi Shimbun qu'il y aurait probablement deux objectifs principaux dans le lancement de ce vecteur qu'il qualifie de missile à longue portée. L'un serait l'utilisation d'un satellite pour guider et observer les futurs lancements de missiles. L'autre pourrait servir à utiliser le lancement pro forma d'un satellite dans l'espace pour vérifier si le missile est capable de rentrer dans l'atmosphère.

    Le 29 novembre, la Corée du Nord a lancé le missile balistique intercontinental Hwasong-15 d'une portée de plus de 13.000 kilomètres. Cependant, des responsables américains croient que le missile se serait brisé en tentant de rentrer dans l'atmosphère.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Poutine liste les menaces qui pèsent sur le monde à cause de la confrontation irano-américaine
    Tags:
    missiles à longue portée, lancement, missiles intercontinentaux, Asahi Shimbun, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik