International
URL courte
Manifestations en Iran (31)
431145
S'abonner

Le Conseil de sécurité iranien a dénoncé l’influence des États-Unis, du Royaume-Uni et de l'Arabie saoudite sur les manifestations de ces derniers jours dans le pays. Selon le secrétaire de cet organe consultatif, il s’agit d’une «guerre par procuration» contre le peuple iranien.

Le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale, Ali Shamkhani, a affirmé que les actions de protestation réalisées en Iran ces derniers jours, se déroulaient dans le cadre de la «guerre par procuration» menée par certains pays contre Téhéran, rapporte l'agence Tasnim.

Selon Ali Shamkhani, les hashtags et les messages à propos de la situation en Iran proviennent des États-Unis, du Royaume-Uni et d'Arabie saoudite.

«Selon notre analyse, environ 27% de nouveaux hashtags dirigés contre l'Iran sont développés par le gouvernement saoudien», a déclaré Ali Shamkhani, ajoutant que cette ingérence de l'étranger vise à ralentir le développement de l'Iran.

Selon lui, les protestations «se termineront dans quelques jours».

Plusieurs villes iraniennes ont connu, au cours de ces derniers jours, des mouvements de protestation. Certains meetings ont dégénéré, selon les médias locaux. Commentant dimanche la situation dans le pays, le Président Hassan Rohani avait souligné que manifester était un droit constitutionnel du peuple, mais a mis en garde contre les violences. Lundi, il a en outre indiqué que les manifestations étaient aussi bien provoquées de l'extérieur que par des problèmes internes.

Selon les médias iraniens, le nombre de personnes ayant trouvé la mort lors des manifestations a atteint 10.

Dossier:
Manifestations en Iran (31)

Lire aussi:

«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
La France effectue avec succès son premier tir de missile de croisière depuis un sous-marin
Tags:
manifestation, Conseil suprême de sécurité nationale de l’Iran, Hassan Rohani, Ali Shamkhani, Arabie Saoudite, Royaume-Uni, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook