International
URL courte
1157
S'abonner

Donald Trump a laissé entendre lundi qu'il pourrait supprimer l'aide fournie au Pakistan, reprochant une nouvelle fois à Islamabad de ne pas en faire assez pour combattre le terrorisme.

«Les Etats-Unis ont bêtement donné 33 milliards de dollars d'aide au Pakistan ces 15 dernières années, et ils ne nous ont rien donné en retour, si ce n'est des mensonges et de la duplicité, prenant nos dirigeants pour des idiots», a écrit le Président des Etats-Unis, dans son premier tweet de 2018 envoyé peu après 7 heures du matin (13H00 GMT).

«Ils abritent les terroristes que nous chassons en Afghanistan, sans grande aide. C'est fini!», a lancé M. Trump.

La réaction du Pakistan ne s'est pas faite attendre. Le Pakistan «a donné gratuitement accès aux Etats-Unis à son espace aérien et terrestre, des bases militaires et une coopération en matière d'intelligence qui ont décimé Al-Qaïda depuis 16 ans, mais ils ne nous ont rien donné en échange, à part des invectives et de la méfiance», a tweeté le ministre pakistanais de la Défense Khurram Dastgir-Khan.

Interrogé peu après sur la chaîne pakistanaise Geo Television, le ministre pakistanais des Affaires étrangères Khawaja Mohammad Asif a attribué les commentaires de M. Trump au fait que les Etats-Unis se retrouvent «dans une impasse en Afghanistan». «Si nous recevons de l'argent des Etats-Unis, c'est pour des services rendus», a ajouté le chef de la diplomatie pakistanaise, qui s'exprimait en Urdu.

Le New York Times avait rapporté la semaine dernière que l'administration Trump examinait très sérieusement la possibilité de ne pas verser les 255 millions de dollars d'aide dont le versement a déjà été retardé, estimant qu'Islamabad ne fait pas assez pour combattre les groupes terroristes qui se trouvent sur son territoire. Une décision devrait être prise «dans les prochaines semaines», précisait le quotidien.

Lire aussi:

Couac pour la primaire écologiste, des inscrits qui ont payé deux euros n’ont pas pu voter
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
«Injectés ou éjectés?»: 10e acte de manifestations contre le pass sanitaire que Macron compte alléger
Le canon Caesar toujours aussi performant: Prague proche d’en commander 52 unités
Tags:
États-Unis, Pakistan, Donald Trump, aide financière
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook