Ecoutez Radio Sputnik
    l'Onu

    Manifestations en Iran: l’Onu commente la situation

    © Sputnik. Sergei Guneev
    International
    URL courte
    Manifestations en Iran (31)
    13126

    Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l’Onu Zeid Raad Al-Hussein a appelé les autorités iraniennes à respecter les droits des manifestants et à régler avec beaucoup de prudence les tensions dans le pays pour ne pas provoquer plus de violence.

    Zeid Raad Al-Hussein, Haut-Commissaire onusien aux droits de l'homme, a appelé Téhéran à respecter les droits des manifestants et régler avec beaucoup de prudence les tensions pour ne pas aggraver la situation dans le pays.

    «Les autorités iraniennes doivent respecter les droits de tous les manifestants, y compris le droit à la vie, et garantir leur sécurité. Il faut mener des enquêtes approfondies, impartiales et indépendantes de tous les cas de violence qui ont eu lieu. En outre, les autorités devraient faire des efforts pour faire en sorte que les forces de sécurité iraniennes réagissent proportionnellement aux protestations, et seulement lorsque cela est absolument nécessaire, tout en respectant pleinement le droit international», a-t-il déclaré.

    Selon le haut responsable onusien, Téhéran doit régler avec une grande prudence les manifestations dans le pays pour ne pas provoquer plus de violence et désordres comme cela a été le cas en 2009. Lors des manifestations en Iran, plus de 20 personnes ont été tuées, y compris, un enfant, des centaines ont été arrêtées, a-t-il indiqué.

    Les Iraniens qui manifestent méritent d'être entendus et leurs problèmes doivent être résolus par le dialogue, a ajouté le Haut-Commissaire.

    «Les protestations pacifiques ne doivent pas devenir un crime. C'est une partie légitime du processus démocratique», a souligné Zeid Raad Al-Hussein.

    Des manifestations se déroulent depuis quelques jours dans plusieurs villes iraniennes, dont certaines ont dégénéré et fait des victimes, y compris parmi les représentants des forces de l'ordre. Dimanche, le Président du pays Hassan Rohani a reconnu le droit de la population à manifester, mais a mis en garde contre les violences. S'exprimant sur les causes des manifestations, il a affirmé que la situation avait été en partie engendrée par des problèmes internes, mais aussi par l'incitation venue de l'étranger.

    Dossier:
    Manifestations en Iran (31)

    Lire aussi:

    Manifestations en Iran: des provocateurs arrêtés
    Les USA considèrent comme un «soulèvement populaire» ce que l’Iran qualifie d’«émeutes»
    Moscou rétorque à l'intention de Washington de convoquer l'Onu sur l'Iran
    Tags:
    manifestation, droits de l’homme, autorités, violences, protestations, ONU, Hassan Rohani, Zeid Raad Al Hussein, Téhéran, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik