International
URL courte
454123
S'abonner

Deux militaires russes ont été tués suite à un tir de mortier mené le 31 décembre par des terroristes contre l'aérodrome Hmeimim en Syrie, a annoncé le ministère russe de la Défense.

Le ministère russe de la Défense a communiqué jeudi qu'un tir de mortier effectué contre l'aérodrome Hmeimim en Syrie survenu le 31 décembre dernier avait tué deux militaires russes.

«Le 31 décembre 2017, vers la fin de la journée, l'aérodrome Hmeimim a été la cible d'un tir de mortier soudain par un groupe mobile de terroristes. À la suite du tir, deux militaires ont été tués», indique le rapport du ministère.

«Les forces de sécurité syriennes mènent des actions visant à rechercher et à éliminer les combattants impliqués dans l'attaque, ainsi qu'à renforcer la sécurité du territoire contigu à la base aérienne», a noté la Défense.    

Le ministère a cependant démenti les informations de médias russes sur la destruction de sept avions russes lors de l'attaque terroriste. 

«Le groupe aérien russe en Syrie est opérationnel et continue de remplir toutes les tâches prévues», a rassuré le ministère de la Défense.    

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Sans commentaire: Moscou ne se prononce pas sur une supposée expulsion mutuelle de diplomates avec Paris
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
morts, militaires russes, Hmeimim, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook