Ecoutez Radio Sputnik
    Ministère russe des Affaires étrangères

    Moscou: Washington profite de la situation en Iran pour saper l’accord nucléaire

    © Sputnik . Vladimir Pesnya
    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2018) (38)
    6125

    Les États-Unis cherchent à profiter des manifestations en Iran pour saper la réalisation du Plan global d’action conjoint (JCPOA) sur le nucléaire iranien, selon le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

    Les autorités américaines s’ingèrent dans les affaires intérieures de l’Iran en vue de déstabiliser la mise en œuvre de l’accord sur le programme nucléaire de Téhéran, a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov cité par les médias russes.

    «Washington cède à la tentation de profiter de la situation actuelle pour poser de nouvelles questions concernant le Plan global d’action global conjoint (JCPOA). Cela démontre qu’il œuvre délibérément pour saper l’attachement de la communauté internationale à la réalisation de cet accord. Cette politique ne fait pas honneur à nos collègues américains», a indiqué M.Riabkov.

    Le diplomate russe a rappelé que toutes les échéances prévues par le JCPOA étaient le résultat de longues discussions.

    Le vice-Président américain Mike Pence avait précédemment annoncé l’intention des États-Unis de revoir les échéances de l’accord sur le nucléaire iranien et de signer des accords «plus durables».

    «Retenir uniquement les points qui conviennent aux Américains et exiger de modifier les clauses qui ne leur plaisent pas, pour des raisons inconnues, est une approche destructrice qui peut saper l’accord», a expliqué M.Riabkov.

    Il a mis en garde contre une ingérence dans les affaires intérieures de l’Iran.

    «Les processus en cours à l’intérieur de l’Iran ou d’un autre pays n’ont rien à voir avec les fonctions du Conseil de sécurité de l’Onu. Il est triste de rappeler les bases de la diplomatie à nos collègues américains», a-t-il ajouté.

    Washington a l’intention de convoquer des réunions spéciales du Conseil de sécurité de l’Onu et du Conseil des droits de l’homme des Nations unies (HCDH) pour examiner la situation en Iran.

    Des manifestations importantes se déroulent en Iran depuis le 28 décembre dernier. Commentant dimanche la situation dans le pays, le Président iranien Hassan Rohani a souligné que manifester était un droit constitutionnel du peuple, mais a mis en garde contre les violences. Lundi, il a en outre indiqué que les manifestations étaient aussi bien provoquées de l'extérieur que par des problèmes internes.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2018) (38)

    Lire aussi:

    Accord nucléaire: Téhéran révèle l’ordre du jour d’une rencontre irano-européenne à venir
    «Le simplisme de la politique étrangère américaine est allé trop loin», selon Moscou
    Selon l'AIEA, l'Iran respecte l'accord nucléaire
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Plan global d'action conjoint (JCPOA), ministère russe des Affaires étrangères, Conseil des droits de l'homme de l’ONU, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Sergueï Riabkov, Russie, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik