Ecoutez Radio Sputnik
    instagram

    Instagram est débloqué en Iran

    © Photo. pixabay
    International
    URL courte
    Manifestations en Iran (31)
    0 50

    Instagram, l’un des réseaux sociaux les plus populaires, a été débloqué jeudi en Iran, sur fond de manifestations continues qui avaient provoqué sa restriction. Quant à Telegram, il reste bloqué, refusant d’obéir aux exigences des autorités iraniennes.

    Les autorités iraniennes ont débloqué jeudi le réseau social Instagram, annonce l'agence Mehr.

    La messagerie Telegram, cependant, reste bloquée.

    Auparavant, les autorités iraniennes ont bloqué certains sites et réseaux sociaux dont Instagram et Telegram sur fond de manifestations en cours dans le pays. Le ministre des Télécommunications Javad Azari Jahromi avait appelé à bloquer les chaînes des terroristes tout en promettant de relancer les sites bloqués quand la situation se calmerait.

    «Si la direction de Telegram ne respecte pas les exigences iraniennes», la messagerie pourrait être interdite en territoire iranien, selon lui.

    Plusieurs villes iraniennes, dont Téhéran, Ispahan, Mechhed et Rasht, ont connu depuis le 28 décembre des manifestations. Certains meetings ont dégénéré, faisant quatre victimes, selon les médias locaux. S'exprimant sur les causes, le Président Hassan Rohani a déclaré que la situation était engendrée par des problèmes internes, mais également par des instigations de pays étrangers. Selon les médias, les troubles ont déjà fait au moins 20 victimes. Environ 450 personnes ont été arrêtées au cours des trois derniers jours suite aux manifestations à Téhéran.

     

    Dossier:
    Manifestations en Iran (31)

    Lire aussi:

    L’Iran lève les restrictions sur la messagerie Telegram
    Un Européen interpellé lors des manifestations en Iran
    Le ministre iranien des Télécommunications s’exprime sur le bocage des réseaux sociaux
    Tags:
    manifestation, Telegram, Instagram, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik