Ecoutez Radio Sputnik
    La frontière de la Russie

    La journaliste russe interpellée et expulsée par la Lettonie est rentrée en Russie

    © Sputnik . Igor Zarembo
    International
    URL courte
    125

    La journaliste russe Olga Kourlaïeva que les autorités de Lettonie ont expulsé du pays jeudi, est de retour en Russie, a déclaré son mari, Anatoli Kourlaïev.

    Expulsée de Lettonie, Olga Kourlaïeva, journaliste travaillant pour le groupe russe de médias VGTRK, est rentrée en Russie, a annoncé son époux, Anatoli Kourlaïev.

    «Nos gardes-frontières lui ont servi du thé avec des biscuits. Tout va bien», a-t-il indiqué à Sputnik.

    La police lettone a conduit la journaliste en car jusqu'à la frontière pour la remettre aux gardes-frontières russes. Anatoli Kourlaïev a précisé que son épouse n'avait pas été maltraitée, mais que les autorités lettones avaient tout fait pour créer des conditions humiliantes.

    «Les autorités ont décidé de l'expulser dans un contexte au maximum vexant: bien qu'elle fût prête à payer son billet d'avion, elle a été conduite la nuit au poste de Térékhovo, à la frontière entre la Lettonie et la Russie, où on l'a fait débarquer», a ajouté Anatoli Kourlaïev.

    Olga Kourlaïeva a pour sa part confirmé son retour en Russie, en publiant sur Facebook un message depuis la région de Pskov.

    «Comme ils ont peur des journalistes russes», a-t-elle commenté.

    Le site Life avait précédemment annoncé que les autorités lettones avaient décidé d'expulser la journaliste Olga Kourlaïeva, la considérant comme «une menace à la sécurité nationale».

    Le ministère russe des Affaires étrangères a vivement critiqué cette démarche de la Lettonie.

    «Il est évident qu'avec l'accord tacite de Bruxelles, la Lettonie vise à nettoyer l'espace de l'information national des médias qui ne l'arrangent pas», a écrit à cette occasion sur sa page Facebook Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Anatoli Kourlaïev, qui travaille pour la chaîne russe TV Centre, avait été lui aussi interpellé à Riga et expulsé de Lettonie, bien qu'il soit venu dans la ville en voyage privé. L'homme a fait remarquer que lors de son interpellation, il s'était vu présenter un document disant qu'il était persona non grata en Lettonie à partir d'avril 2015.

    Lire aussi:

    Riga épinglé par la Fédération des journalistes pour l'expulsion de reporters russes
    Expulsion d'une journaliste russe par Riga: «un parfum de totalitarisme des années 1930»
    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    Tags:
    journalistes, expulsions, VGTRK, Facebook, Inc, Sputnik, Bruxelles, Russie, Lettonie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik