Ecoutez Radio Sputnik
    Istanbul

    Macron explique pourquoi la Turquie est toujours loin d'adhérer à l'UE

    © REUTERS / Murad Sezer
    International
    URL courte
    261216

    Pour le dirigeant français, les évolutions concernant l'état de droit en Turquie rendraient impossible l'ouverture de nouveaux chapitres de négociation concernant son adhésion à l'UE.

    La situation des droits de l'homme et les évènements consécutifs à la tentative de coup d'État en 2016 empêchent la Turquie de progresser sur la voie de l'adhésion à l'Union européenne, a déclaré le Président français Emmanuel Macron.

    «Ma volonté c'est que nous fassions davantage ensemble, c'est que la Turquie reste ancrée, arrimée à l'Europe mais je pense que le processus [d'adhésion] tel qu'il a été ouvert ne permettra pas de déboucher dans les prochaines années», a indiqué le dirigeant français lors d'une conférence de presse avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan en visite à Paris.

    M.Macron a souligné que les récents développements concernant l'état de droit en Turquie «ne permettaient aucune avancée du processus engagé». Le chef d'État turc a indiqué en réponse que son pays était «fatigué» d'attendre une éventuelle adhésion à l'Union européenne.

    «Cela fait 54 ans que la Turquie attend dans l'antichambre de l'UE (…). On ne peut pas en permanence implorer une entrée dans l'Union», a souligné M.Erdogan.

    Il a en outre tenu à rappeler que 16 chapitres de négociation avait été «ouverts et jamais clos», sur 35 au total.

    La Turquie est un État tiers associé à l'Union européenne et aux communautés qui l'ont précédée depuis 1963. En 1999, elle a été officiellement été reconnue comme candidate à l'UE, mais les négociations à ce sujet n'ont débuté qu'en 2005.

    En novembre 2016, le Parlement européen a demandé le gel des négociations d'adhésion en raison notamment des mesures jugées «disproportionnées» prises par Ankara suite à la tentative de coup d'État de juillet 2016.

    Lire aussi:

    Erdogan: la Turquie prête à aider l’UE, mais peut s’en passer
    La Turquie dans l’Union européenne? Varsovie dit «oui»
    Adieu à l’UE: Erdogan menace Bruxelles
    Tags:
    adhésion, tentative de putsch en Turquie (2016), Union européenne (UE), Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron, France, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik