Ecoutez Radio Sputnik
    Frontière mexico-américaine

    Trump veut 18 mds USD pour son mur entre les USA et le Mexique

    © AP Photo/ Christian Torres
    International
    URL courte
    564

    Le dirigeant américain demande au Congrès près de 18 milliards de dollars sur dix ans pour développer le mur frontalier avec le Mexique et étendre sa longueur de près de 1.000 kilomètres.

    L'administration de Donald Trump propose de dépenser 18 milliards de dollars pour étendre la barrière qui sépare les États-Unis du Mexique, projet de prédilection du chef de la Maison-Blanche et une de ses promesses électorales les plus médiatisées.

    La proposition formulée par le Service américain des douanes et de la protection des frontières (CBP) prévoit l'ajout de 505 kilomètres de barrières d'ici septembre 2027, ce qui porter l'étendue du mur à 1.552 kilomètres, soit environ la moitié de la frontière américano-mexicaine, rapportent les médias occidentaux citant un responsable proche de la situation.

    Pendant sa campagne présidentielle, Donald Trump avait promis de construire «un grand et beau mur» le long de la frontière avec le Mexique, tout en assurant que Mexico paierait pour sa construction.

    Auparavant, son administration a déjà réclamé de 1,6 milliard de dollars pour bâtir ou remplacer 118 kilomètres de clôtures au Texas et en Californie.

    Six entreprises américaines ont construit huit prototypes de la future barrière, qui ont été soumis à évaluation dans la région de San Diego, le long de la frontière. Suivant les recommandations de l'appel d'offres lancé par le CBP, ils mesurent 30 pieds (soit 9,1 mètres) de haut.

    Lire aussi:

    Un mur long de 700 km sépare désormais la Turquie et la Syrie
    Le mur avec le Mexique: le Congrès US accorde 1,6 md dollars
    Mur avec le Mexique: les Etats-Unis paieront, et ils paieront cher
    Tags:
    mur, frontière, présidence américaine, Service américain des douanes et de la protection des frontières (CBP), Donald Trump, Mexique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik