Ecoutez Radio Sputnik
    Des enfants irakiens (image d'illustration)

    Des enfants auraient été vendus à Daech en Irak: le ministère du Travail enquête

    © Sputnik . Hikmet Durgun
    International
    URL courte
    0 010
    S'abonner

    Selon une information de la chaîne de télévision irakienne Al-Sumaria, un fonctionnaire irakien aurait vendu des enfants aux extrémistes de Daech.

    Le ministère irakien du Travail et des Affaires sociales vérifie les informations selon lesquelles un fonctionnaire pourrait être complice de trafic d'enfants vendus à des djihadistes de Daech, a annoncé la chaîne irakienne Al-Sumaria, se référant à une déclaration du ministère.

    Il s'agit du directeur du Département pour les personnes à capacités réduites qui travaillait dans la province de Ninive. La chaîne précise qu'il s'agissait d'enfants originaires de différents pays, y compris de Russie.

    «Le Bureau de l'inspecteur général du ministère vérifie les informations sur la collaboration du directeur du Département pour les personnes à capacités réduites à Ninive avec un membre de Daech au sujet du trafic d'enfants qui étaient placés dans des asiles», a indiqué un responsable du ministère, Ammar Minim.

    Il a fait remarquer que l'enquête était menée sous la responsabilité personnelle du ministre du Travail. Toujours selon la chaîne, le ministère a contrôlé la libération des enfants et leur retour dans leurs pays.

    Le Premier ministre irakien, Haïder al-Abadi, a proclamé le 9 décembre dernier la victoire finale dans la guerre contre Daech. De grandes batailles contre les terroristes se sont tenues en 2017 à Mossoul, chef-lieu de la province de Ninive, dans le district de Havice et dans les régions occidentales du pays.

    La déléguée aux droits de l'enfant du Daguestan (république du Caucase russe) avait précédemment déclaré que plusieurs milliers de Russes avec enfants étaient restés en Syrie et en Irak après la défaite de Daech. Certains se sont rendus dans les pays arabes voisins, avait-elle indiqué. À l'heure actuelle, une centaine de femmes et d'enfants sont rentrés en Russie depuis l'Irak et la Syrie avec l'assistance des autorités tchétchènes: il s'agit d'habitants de Russie, mais aussi de de citoyens du Kazakhstan et d'Ouzbékistan. Le retour des Russes depuis les pays du Proche-Orient est assuré par un groupe de travail spécial présidé par le représentant du numéro un tchétchène pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord, Ziyad Sabsabi.

    Lire aussi:

    Ils font une découverte macabre à l’intérieur d’un crocodile de 4 mètres
    Des affrontements entre pompiers et CRS filmés le 5 décembre à Lille - vidéo
    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Les tweets «abjects» de l’époux de la préfète du Puy-de-Dôme ne sont pas passés inaperçus
    Tags:
    enfants, traite des êtres humains, Daech, Ziyad Sabsabi, Haïder al-Abadi, Ninive, Mossoul, Russie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Afrique du Nord, Proche-Orient, Syrie, Daghestan, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik