Ecoutez Radio Sputnik
    Londres

    Londres charge des sociétés privées de surveiller les criminels dangereux en liberté

    © Sputnik . Alex McNotton
    International
    URL courte
    121

    Des sociétés privées britanniques sont désormais chargées de surveiller les anciens prisonniers condamnés pour des crimes graves après leur libération. La mesure, qui a pour but la facilitation du processus de leur intégration, est pourtant critiquée par des syndicats britanniques.

    Les autorités britanniques ont chargé des sociétés privées de surveiller les criminels dangereux après leur libération, écrit le journal Independent.

    Selon le média, les employés de ces entreprises devraient surveiller le processus d'intégration dans la société des anciens prisonniers condamnés pour des crimes graves, comme le meurtre, le viol et le terrorisme.

    Le ministère britannique de la Justice a déclaré que cette mesure avait déjà été reconnue comme réussie, et qu'elle visait à unifier la pratique dans des différentes régions du pays.

    En même temps, les employés des Service pénitenciers, qui étaient auparavant responsables de la surveillance, craignent que le programme puisse avoir un impact négatif sur le niveau de sécurité.

    «Nos membres sont vraiment préoccupés par la qualité des employés qui ont commencé à travailler lorsque des entrepreneurs privés ont été impliquées, par la formation de ces employés, par leur compréhension des impondérables du travail dans cet environnement et même par la question de savoir comment obliger les employés à travailler dans un endroit nécessaire avec les compétences, l'attitude et le zèle nécessaires», a déclaré un représentant de l'UNISON, l'un des plus grands syndicats britanniques, qui regroupe des travailleurs du service public.

    Lire aussi:

    Les rumeurs sur des «listes noires» d’employés de la mission diplomatique US réfutées
    Cela leur arrive tous les jours: 20% des Américains ont des temps morts au travail
    Les services secrets britanniques submergés par le flot de terroristes
    Tags:
    surveillance, criminels, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik