Ecoutez Radio Sputnik
    Des bombardiers russes Su-24 à la base aérienne de Hmeimim

    Député russe: les bases russes en Syrie attaquées avec «l'accord» des pays occidentaux

    © Sputnik . Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    20944
    S'abonner

    Les tentatives d'attaquer des objectifs militaires russes en Syrie à l'aide des drones ont été entreprises par des terroristes de Daech avec «l'accord» des pays occidentaux, estime Iouri Chvytkine, vice-président du Comité de défense de la Douma d'État russe.

    La récente attaque de drones contre les bases russe en Syrie a été effectuée non sans l'implication des services de renseignement occidentaux, a déclaré le député russe Iouri Chvytkine.

    «À mon avis, c'est Daech qui se trouve derrière l'attaque. Dans le même temps, j'insiste qu'il n'agit pas de manière indépendante, mais avec l'aide des services spéciaux des pays occidentaux, avec leur connivence directe, pour ne pas dire avec leur assistance directe», a-t-il déclaré.

    Selon le député, «Daech dans ce cas agit comme une marionnette entre les mains des pays occidentaux».

    Dans la nuit du 6 janvier, dix drones se sont approchés de la base aérienne russe de Hmeimim et trois autres de la base de soutien logistique de la marine russe dans la ville de Tartous, a déclaré le ministère russe de la Défense.

    L'attaque terroriste n'a fait aucun blessé ni causé de dégâts matériels, selon le ministère.

    Des unités russes de la guerre électronique ont pris le contrôle de six drones. Elles ont fait atterrir trois d'entre eux sur le territoire contrôlé par les forces militaires russes, tandis que trois autres se sont écrasés.

    Sept autres drones ont été détruits par des systèmes portatifs de défense aérienne russe Pantsir-C.

    Lire aussi:

    En boule au sol, il est roué de coups de matraque et de pied par des policiers à Paris le 5 décembre – vidéo
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Entre le Québec et l’Espagne, la guerre des mots fait rage
    Tags:
    Daech, Iouri Chvytkine, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik