Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Examen médical de Trump: le psychiatre n’est pas invité

    © AFP 2018 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    6102

    L’état mental de Donald Trump ne sera pas examiné lors du contrôle médical officiel, qui aura lieu à la fin de cette semaine. Lorsque la question a été soulevée, le porte-parole du Président, Hogan Gidley, a juste répondu: «Non». Selon lui, Trump est «super-intelligent».

    Donald Trump, qui a déjà 71 ans et dont les aptitudes mentales et physiques sont sans cesse remises en question par ses opposants, subira un examen médical au Walter Reed Army Medical Center, hôpital situé à Washington qui se consacre aux soins des soldats des forces armées des États-Unis. Or, aucun psychiatre ne figurera sur la liste des médecins qui y participeront, a affirmé Hogan Gidley, porte-parole de l'exécutif américain à bord d'Air Force One, sans autres précisions.

    La Maison-Blanche s'est engagée à rendre publics ses résultats, ce qui constitue une véritable première pour ce pays.

    Cette consultation médicale se déroulera sur fond de «révélations» faites dans le livre de Michael Wolf Fire and Fury: Inside the Trump White House, relate le journal Die Welt. Le livre en question cite plusieurs collègues du Président américain au sein de la Maison-Blanche, estimant entre autres que Donald Trump aurait une capacité d'attention réduite et refuserait de lire des notes écrites.

    L'auteur se réfère aussi à plusieurs confidents et conseillers du Président, qui le décrivent en des termes peu élogieux comme «idiot» ou «crétin». En guise de réponse à ses remarques, Donald Trump s'est dit au contraire être un «génie stabile».

    Les spéculations sur l'état mental et physique de Trump n'ont de cesse de refaire surface. Début décembre, le Président aurait parlé lors d'un discours d'une manière peu claire et aurait baragouiné tout le temps, jusqu'à avaler des mots entiers. Selon les situations, il pourrait s'agir d'un problème de dentier ou de problèmes de santé beaucoup plus graves. Certains psychiatres avaient d'ailleurs soulevé la question de savoir si le Président serait atteint de démence ou de troubles narcissiques de la personnalité.

    Contrairement à l'usage du temps de ses prédécesseurs, la Maison-Blanche s'est décidée à rendre publics les résultats de son examen médical. D'autant que le médecin de Donald Trump avait estimé lors de sa campagne présidentielle que celui-ci bénéficiait d'une «santé formidable». 

    Lire aussi:

    Le médecin de Trump révèle la vérité sur sa santé
    Et si Trump entretenait une liaison secrète avec l’ambassadrice US à l’Onu?
    Et si la campagne médiatique anti-Trump était une stratégie pro-Trump bien huilée?
    Tags:
    examen médical, santé mentale, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik