International
URL courte
6320
S'abonner

Huit jours après que les autorités américaines ont pris la décision de priver le Pakistan de leur considérable aide financière, Islamabad suspend la coopération avec les USA dans les domaines des services militaires et du renseignement, car il ne veut pas être un «bouc émissaire».

Le Pakistan suspend la coopération avec les États-Unis dans les domaines des services militaires et du renseignement, rapporte le journal local Dawn se référant au ministre pakistanais de la Défense, Khurram Dastgir Khan.

«Nous suspendons la coopération à grande échelle [avec les États-Unis] dans les domaines des services militaires et du renseignement», a déclaré Khurram Dastgir Khan.

Selon le ministre, les États-Unis «subissent un échec en Afghanistan, malgré des milliards de dollars dépensés».

Le ministre a suggéré que Washington essaye de faire du Pakistan un «bouc émissaire» pour expliquer ses échecs militaires en Afghanistan, indique le Dawn.

Début janvier, Washington a pris la décision de priver le Pakistan de son aide financière considérable. D'après Nikki Haley, représentante permanente des États-Unis à l'Onu, le Pakistan travaille avec les États-Unis et en même temps «soutient des terroristes qui attaquent nos troupes en Afghanistan».

Lire aussi:

Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Tags:
Khurram Dastgir Khan, Afghanistan, États-Unis, Pakistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook