International
URL courte
816
S'abonner

Une photo publicitaire de l’enseigne suédoise H&M pour un sweat à capuche sur lequel il est écrit «Le plus cool des singes dans la jungle», utilisant un enfant noir comme mannequin, a provoqué une vague d’indignation sur la Toile, où beaucoup de gens l’ont jugée «raciste».

En choisissant un enfant noir comme mannequin sur son site pour présenter un sweat à capuche de marque H&M, sur lequel est écrit «Le plus cool des singes dans la jungle», l'enseigne suédoise s'est attirée les critiques de beaucoup d'internautes sur les réseaux sociaux, qui ont qualifié la formule de «raciste», forçant l'entreprise H&M à présenter des excuses officielles, après que des utilisateurs de Twitter sont allés jusqu'à appeler au boycott de la marque.

​«C'est un jour très triste. Le mot singe a été utilisé parce que ce garçon est un enfant, le mot singe est utilisé pour décrire les enfants de toutes les races parce qu'ils sont effrontés et espiègles», a déclaré à la télévision Luke Gittos, rédacteur en chef du magazine Spiked, commentant les propos des internautes.

«L'idée que c'était en quelque sorte racialement malveillant est absolument absurde, et je pense vraiment que c'est un symptôme de ce que Twitter fait aux gens, cela encourage les gens à voir le pire des motivations [des autres, ndlr]», a-t-il ajouté.

S'exprimant sur les implications que ces propos, tenus sur Twitter en particulier, pourraient avoir sur le comportement des enfants dans les écoles, Luke Gittos a exprimé son amertume en disant: «Je pense que c'est vraiment triste quand les perceptions des adultes sur le racisme et la race se retrouvent chez les enfants. Je pense que c'est potentiellement extrêmement nocif. Si ce genre de pensée pénètre dans notre environnement scolaire, par exemple, qu'allons-nous dire? Que les enfants noirs ne peuvent pas participer à des jeux avec des animaux de la jungle?».

Elle-même victime d'intimidation raciale durant son enfance, Remi Fadare de Models of Diversity, a déclaré qu'elle était très déçue de H&M, car l'association d'une personne noire au mot «singe» aurait dû paraître évidente.

«Si vous choisissez spécifiquement une campagne où un enfant noir est choisi comme singe et l'enfant blanc est choisi comme survivant de la jungle, dans un climat de tension raciale, vous devriez savoir que ça va avoir des connotations», a-t-elle déclaré à la télévision, dans la même émission.

«C'est vraiment pour le moins inopportun. C'est vraiment mal pensé par un conseil d'administration blanc. Même s'il y a cette supposition que c'est juste mal pensé et que ce sont les parents qui y pensent négativement, vous ne pouvez pas nier les connotations qu'elle contient. J'ai été intimidée, appelée "singe" par toute la classe, et si cela a eu un effet sur moi, cela va avoir un effet sur les générations à venir», a-t-elle conclu.

Lire aussi:

Le Hamas dit avoir lancé des dizaines de roquettes vers Israël, des sirènes retentissent à Tel Aviv - images
Deux ex-espions du KGB et de la DGSE racontent: «Les Gafam sont le service de renseignement le plus puissant au monde»
Moscou publie sa liste des «pays inamicaux» et explique les mesures qui les attendent
En s’alliant la France en Indo-Pacifique, «les Américains montrent qu’ils ne sont pas les seuls adversaires de la Chine»
Tags:
racisme, Noirs, enfants, sweat, publicité, H&M, Suède
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook