Ecoutez Radio Sputnik
    Erna Solberg

    La Première ministre norvégienne évoque des tentatives d’ingérence dans les élections

    © AP Photo / Peter Dejong
    International
    URL courte
    6182

    Lors d’une conférence de presse conjointe avec Donald Trump à la Maison-Blanche, la Première ministre norvégienne s’est exprimée sur des tentatives d’ingérence dans les élections en Norvège.

    Commentant l'enquête menée aux États-Unis sur la soi-disant ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016, Erna Solberg, la Première ministre norvégienne, a déclaré ne pas avoir constaté d'ingérences extérieures dans les élections en Norvège.

    «Cela (l'enquête, ndlr) a exercé une influence sur l'Europe, tous les pays européens dans lesquels les élections ont eu lieu cette année enquêtent pour savoir s'il y a une ingérence. Nous avons conclu qu'il n'y a aucun signe de tentatives d'influence (sur les élections) de la part des pays étrangers», a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse conjointe avec Donald Trump.

    L'enquête sur une «ingérence dans les élections américaines», imputée à la Russie, ainsi que sur la collusion présumée entre la Russie et Donald Trump, démentie par la Maison-Blanche, est menée par le Congrès et le bureau du procureur spécial.

    La Russie a, à plusieurs reprises, démenties toutes les déclarations, selon lesquelles elle aurait influencé la présidentielle américaine. Le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov les a qualifiées d'«absolument infondées».

    Lire aussi:

    Noam Chomsky: Moscou n’aurait pas interféré dans la présidentielle US à l’inverse d’Israël
    Trump «intimidé» par Poutine? Le Kremlin réagit
    Trump aurait ordonné de déclassifier des documents sur «l’affaire russe»
    Tags:
    ingérence russe, élections, Donald Trump, Erna Solberg, Norvège
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik