Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange

    Royaume-Uni vs Assange: toujours pas de porte de sortie

    © Sputnik . Алекс Макнотон
    International
    URL courte
    Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
    2011
    S'abonner

    Le Royaume-Uni a refusé au gouvernement équatorien d’octroyer le statut diplomatique à Julian Assange qui vit reclus dans l’ambassade de l’Équateur à Londres depuis 2012. Il serait devenu citoyen équatorien depuis décembre dernier.

    Le Guardian a annoncé que le Royaume-Uni a décliné la demande du gouvernement équatorien d'accorder le statut diplomatique à Julian Assange comme moyen de sortir de l'impasse de sa présence prolongée dans le pays.

    Selon le Guardian, si on lui avait attribué le statut de diplomate, Julian Assange aurait pu obtenir certains droits de l'immunité et quitter l'ambassade équatorienne, et éventuellement le Royaume-Uni, sans être arrêté pour avoir violé ses anciennes conditions de liberté sous caution.

    «Le gouvernement de l'Équateur a récemment demandé le statut diplomatique pour M.Assange ici au Royaume-Uni. Le Royaume-Uni n'a pas accédé à cette demande et nous ne sommes pas en pourparlers avec l'Équateur à ce sujet. L'Équateur sait que la solution à ce problème est que Julian Assange quitte l'ambassade pour faire face à la justice», a déclaré mercredi un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères.

    Il avait été annoncé que le fondateur du site WikiLeaks aurait obtenu des papiers équatoriens le 21 décembre 2017.

    Cependant, le service de presse du Registre d'état civil de l'Équateur a refusé de commenter au niveau officiel l'attribution de la citoyenneté à Julian Assange et a renvoyé au ministère équatorien des Affaires étrangères en tant qu'organisme responsable de l'information sur la naturalisation des étrangers.

    Le ministère équatorien des Affaires étrangères a déclaré mercredi qu'il n'allait pas commenter les rumeurs, sur l'attribution de la citoyenneté à Julian Assange, qui ont circulé dans les médias.

    «Le ministère équatorien des Affaires étrangères déclare encore une fois qu'il ne commentera pas les rumeurs, l'information déformée ou sortie du contexte concernant cette affaire», indique le communiqué diffusé par la diplomatie équatorienne.

    Il est à rappeler que craignant une extradition vers la Suède pour un viol présumé qu'il nie, Julian Assange, 46 ans, a trouvé asile en 2012 auprès de l'ambassade d'Équateur à Londres.

    Le parquet suédois a depuis classé l'affaire, mais l'Australien craint d'être arrêté, s'il sort de l'ambassade, puis extradé et jugé aux États-Unis pour la publication par WikiLeaks de secrets militaires et de documents diplomatiques américains en 2010. La publication de ces documents avait valu à Julian Assange, qui a créé WikiLeaks en 2006, un statut de paria aux États-Unis. Ses défenseurs voient en lui le champion d'un mouvement mondial pour la transparence et la démocratie.

    Dossier:
    Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

    Lire aussi:

    Elle tente d’ouvrir les mâchoires d’un puma pour en arracher son chien
    Il prend sa retraite à 24 ans grâce à une épargne agressive
    Réforme des retraites: Delevoye déclare finalement 13 mandats et regrette une «erreur»
    Envoyé par erreur par la poste, un chat passe plus d’une semaine dans un colis
    Tags:
    immunité, ambassade, statut, Julian Assange, Equateur, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik