International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
4301
S'abonner

Julian Assange a obtenu la citoyenneté de l’Équateur, selon la chef de la diplomatie équatorienne Maria Fernanda Espinosa. Pourtant, il ne quittera pas l'ambassade de ce pays à Londres.

Julian Assange
© Sputnik . Алекс Макнотон
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a fait appel aux autorités de l'Équateur pour la naturalisation qui a été satisfaite le 12 décembre, a annoncé jeudi la ministre des Affaires étrangères du pays Maria Fernanda Espinosa.

L'Équateur dispose de ce genre de pouvoirs pour offrir une meilleure protection à la personne qui l'a demandée, a-t-elle déclaré lors d'une conférence presse.

«Le gouvernement de l'Équateur est habilité à octroyer la citoyenneté à une personne sous protection et ainsi faciliter son inclusion dans l'État qui l'accueille», a précisé Mme Espinosa.

La partie équatorienne a demandé au Royaume-Uni d'accorder le statut diplomatique à M.Assange, mais Londres a refusé, a ajouté la ministre.

Toutefois, il ne quittera pas l'ambassade à Londres tant qu'il n'y a pas de garanties de sécurité, a souligné la chef de la diplomatie équatorienne.

Julian Assange se trouve à l'ambassade équatorienne à Londres depuis 2012, quand il a demandé l'asile politique en Équateur, à cause de sa crainte d'une possible extradition vers les États-Unis par les autorités suédoises, compte tenu des activités de WikiLeaks. Ces dernier temps, M.Assange a communiqué avec le monde extérieur, y compris via Twitter, où il publiait ses commentaires.

Auparavant, la diplomatie équatorienne avait indiqué que le pays continuerait à défendre M.Assange, mais que l'Équateur entendait chercher des médiateurs pour résoudre la situation.

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Des chasseurs russes interceptent deux bombardiers américains au-dessus de la mer Noire
Ancien sous-préfet, chargé du maintien de l’ordre: «désormais, j’ai peur de la police»
Tags:
extradition, ambassade, asile politique, citoyenneté, diplomatie, WikiLeaks, Julian Assange, Royaume-Uni, États-Unis, Londres, Equateur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook