International
URL courte
511691
S'abonner

Ayant atteint son objectif stratégique concernant les armes nucléaires, Kim Jong-un est actuellement intéressé à stabiliser la situation sur la péninsule de Corée, d’après le Président russe Vladimir Poutine.

Le dirigeant nord-coréen a sans doute «gagné son jeu» à l’étape actuelle et œuvrera désormais pour faire baisser la tension sur la péninsule coréenne, a déclaré jeudi le Président russe Vladimir Poutine devant les rédacteurs en chef des médias et agences d’information russes.

«Je considère que Kim Jong-un a sans doute gagné cette partie. Il a accompli sa mission stratégique: il dispose désormais d’une charge nucléaire et d’un missile d’une portée mondiale — jusqu’à 13.000 km, capable d’atteindre n’importe quel point du globe, en tout cas n’importe quel point du territoire de son ennemi potentiel», a indiqué M.Poutine commentant la situation qui prévaut autour de la péninsule de Corée au début de 2018.

​Le 29 novembre dernier, la Corée du Nord a lancé le missile balistique intercontinental Hwasong-15 qui, selon Pyongyang, peut atteindre le territoire des États-Unis. Lors de ses vœux du Nouvel An, Kim Jong-un a déclaré que «l'ensemble du territoire des États-Unis» était à portée des armes nucléaires nord-coréennes. Il a également averti qu'il y avait «toujours un bouton nucléaire» sur son bureau.

Selon le Président russe, Kim Jong-un est désormais intéressé à «calmer la situation».

«Il est un homme politique absolument professionnel et mûr», a conclu le Président russe.


Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
victoire, missiles, armes nucléaires, Kim Jong-un, Vladimir Poutine, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook