Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Tusk

    La Pologne pourrait tenir un référendum pour quitter l'UE, selon Donald Tusk

    © REUTERS/ Yves Herman
    International
    URL courte
    37693

    Varsovie pourrait décider de se retirer de l’Union européenne si cette dernière cessait de financer la Pologne, a affirmé le Président du Conseil européen, Donald Tusk, cité par The Telegraph.

    La Pologne pourrait prendre certaines mesures pour quitter l'Union européenne si celle-ci ne finançait plus le pays, a estimé Donald Tusk, Président du Conseil européen, relayé par The Telegraph.

    Selon lui, le parti Droit et justice (PiS, au pouvoir) n'apprécie au sein de l'UE que l'avantage de toucher des ressources de sa part, sans faire grand cas des avantages comme un marché commun, un régime juridique et une sécurité garantie.

    «Je peux facilement imaginer la situation si un jour la Pologne se retrouve parmi les contributeurs [de l'UE, ndlr]. Le gouvernement polonais décidera alors qu'il est temps de demander aux Polonais s'ils veulent toujours voir leur pays dans l'UE et ensuite tout faire pour qu'ils arrivent à la conclusion qu'il est nécessaire de dire au revoir à l'adhésion», a-t-il expliqué.

    Mais tant que Varsovie est financée par l'UE, «le jeu en vaut la chandelle» pour les autorités du pays, selon lui.

    «Bruxelles garde encore l'espoir — je ne dirais pas confiance, qui, elle, a malheureusement disparu — que la Pologne restera néanmoins dans l'UE», a indiqué Donald Tusk.

    La Commission européenne critique depuis deux ans déjà la réforme judiciaire en Pologne. Elle estime que ces lois violent les principes de la primauté du droit et placent la justice sous contrôle du pouvoir politique.

    En vertu de l'article 7 du traité de l'UE, la réforme du système judiciaire menace la Pologne de suspension des droits de vote au sein du Conseil de l'Union, si les pays membres de l'UE approuvent cette décision. L'examen de la décision pourrait se tenir en février.

    Le commissaire au Budget et aux Ressources humaines à Bruxelles, l'Allemand Günther Oettinger, a déclaré que la Commission européenne pourrait conditionner à l'avenir l'accès aux fonds européens au respect des valeurs et des décisions de l'UE, une déclaration qui vise clairement la Pologne.

    Lire aussi:

    Pourquoi la Pologne est-elle en froid avec l'UE?
    La Pologne bientôt privée de droit de vote au Conseil de l’UE?
    Réforme judiciaire: Bruxelles ouvre une procédure d'infraction contre Varsovie
    Tags:
    réforme judiciaire, PiS (Droit et Justice), Commission européenne, Union européenne (UE), The Telegraph, Günther Oettinger, Donald Tusk, Bruxelles, Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik