Ecoutez Radio Sputnik
    Explosion nucléaire

    «Nous n'étions jamais si proches d'une guerre nucléaire»

    CC0 / United States Department of Energy / Nuclear weapon test Dakota (yield 1.1 Mt) on Enewetak Atoll.
    International
    URL courte
    181026

    Les tensions autour de la péninsule coréenne ont placé le monde au seuil de la guerre nucléaire, a déclaré à Sputnik le professeur de l'institut INSPER Roberto Dumas.

    D'après un sondage Ipsos réalisé récemment dans 28 pays du monde, les États membres des BRICS figurent dans le top 10 des pays dont la population se sent le plus optimiste à l'égard de la nouvelle année 2018. La Chine occupe la 4e position dans la liste, alors que l'Inde est 6e et la Russie 7e.

    Pour le professeur Roberto Dumas de l'institut INSPER (Sao Paolo) joint par Sputnik, les résultats de l'étude ne suscitent guère l'étonnement, car l'année 2017 a été «pleine de déceptions», notamment en matière de géopolitique.

    L'expert indique s'attendre à une diminution des rythmes de croissance en Chine qui doit selon lui s'établir à moins de 6,8% à la fin de l'année. Quant à l'Inde, l'interlocuteur de l'agence prévoit une croissance de 7,5%, alors que l'économie brésilienne doit afficher une hausse plus modeste de 3,5%.

    M.Dumas table en outre sur une éventuelle hausse des prix du pétrole jusqu'à 70 dollars le baril, ce qui devra exercera un effet positif sur l'économie russe.

    Parmi les principales déceptions de 2017, le professeur a cité la vague d'attentats terroristes à travers le monde et la montée des tensions dans la région Asie-Pacifique sur fond de confrontation entre Washington et Pyongyang.

    Selon lui, Donald Trump a violé l'ordre économique établi dans la région après la guerre de Corée de 1950-1953 ainsi que les «normes de la mondialisation».

    «Je n'ai jamais pensé que je vivrais jusqu'à entendre un Président dire: "Mon bouton nucléaire est plus gros" […]. Nous n'étions jamais si proches d'une guerre nucléaire», souligne M.Dumas.

    Lire aussi:

    À Davos, la Russie évalue ses perspectives de croissance
    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    La Banque mondiale optimiste sur la croissance de l’économie russe
    Tags:
    guerre nucléaire, croissance, attentat, pétrole, guerre de Corée (1950-1953), institut INSPER, BRICS, Asie-Pacifique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik