Ecoutez Radio Sputnik
    A rescue ship works to extinguish the fire on the stricken Iranian oil tanker Sanchi in the East China Sea, on January 10, 2018 in this photo provided by Japan’s 10th Regional Coast Guard

    Le pétrolier iranien ravagé par le feu au large de la mer de Chine a coulé

    © REUTERS/ 10th Regional Coast Guard Headquarter
    International
    URL courte
    418

    Le pétrolier iranien qui était en feu depuis sa collision il y a huit jours avec un navire chinois au large de la mer de Chine a été totalement dévoré par les flammes dimanche avant de couler, ont rapporté les médias chinois.

    Le bateau-citerne iranien Sanchi ravagé par le feu depuis sa collision dimanche dernier avec un cargo hongkongais au large de la côte est de la Chine a coulé, a annoncé la chaîne de télévision chinoise CGTN.

    Plus tôt dans la journée, un responsable iranien avait déclaré qu'il n'y avait plus d'espoir de retrouver de survivants parmi la trentaine de membres d'équipage.

    D'après l'Associated Press, le bateau transportait un million de barils de pétrole ce qui laissait craindre une catastrophe écologique majeure en mer de Chine orientale suite à son naufrage.

    Un journaliste de la télévision chinoise d'État CCTV, présent à bord d'un avion de l'Administration publique océanique, a expliqué qu'il avait vu les débris du Sanchi et du pétrole en feu, ainsi que des hydrocarbures répandus sur une zone de 10 kilomètres carrés.

    «La marée noire est très grave», a-t-il ainsi déclaré par CCTV.

    Néanmoins, les autorités chinoises ont minimisé les risques de catastrophe environnementale majeure après cet accident.

    «Il s'agit de brut léger, et ce type de marée noire a des conséquences bien moindres, comparé aux autres marées noires, car ce genre de pétrole est spécialement volatil. La majeure partie est partie dans l'atmosphère, alors il y a moins de conséquences pour l'océan […] Nous sommes en pleine mer, très loin des endroits habités, alors l'impact pour l'homme devrait être minime», a commenté à son tour l'ingénieur de l'Administration océanique, Zhang Yong, cité par l'AFP.

    Le pétrolier Sanchi, enregistré au Panama et exploité par la National Iranian Tanker Co (NITC), premier opérateur iranien de transport pétrolier maritime, a heurté le CF Crystal samedi, à quelque 160 milles nautiques au large des côtes de Shanghaï, avait annoncé dimanche le ministère chinois des Transports.
    Des 32 membres d'équipage de Sanchi, dont 30 Iraniens et deux Bangladais, un seul corps a été retrouvé. Les 21 Chinois membres de l'équipage du CF Crystal ont été sauvés.

    Lire aussi:

    Les pompiers essaient de prévenir une catastrophe sur le pétrolier iranien
    Le pétrolier iranien toujours en feu se déplace vers le Japon
    Sanchi: la marée noire en flammes filmée depuis les airs
    Tags:
    catastrophe naturelle, accident, victimes, naufrage, pétrolier, Sanchi (pétrolier), Mer de Chine méridionale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik