Ecoutez Radio Sputnik
    Benjamin Netanyahu et le Premier ministre indien Narendra Modi

    Des musulmans brûlent des portraits de Netanyahu au 1er jour de sa visite en Inde (vidéo)

    © REUTERS / Adnan Abidi
    International
    URL courte
    11367

    Des musulmans ont brûlé des portraits du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d’une manifestation organisée à New Delhi contre sa visite en Inde et la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël.

    Des portraits du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont été brûlés par des participants à une manifestation de musulmans indiens organisée à New Delhi en signe de protestation contre sa visite en Inde.

    La tournée indienne de six jours du Premier ministre de l'État hébreu commence le 14 janvier. Des musulmans indiens se sont réunis dans la capitale du pays pour exprimer leur indignation après que les Etats-Unis ont reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël.

    Le 6 décembre 2017, Donald Trump a annoncé que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale de l'État hébreu et que l'ambassade américaine y serait transférée. Le 21 décembre, l'Assemblée générale de l'Onu a approuvé à une large majorité des voix la résolution contre cette décision de Washington. L'Inde a été parmi les États ayant voté en faveur de ce texte.

    La décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu a provoqué la colère du monde arabo-musulman et des émeutes dans les territoires palestiniens.

    Lire aussi:

    L’Iran reconnaît Jérusalem comme la «capitale éternelle de la Palestine»
    Après les USA, un deuxième pays reconnaît Jérusalem comme capitale d’Israël
    Les USA, médiateurs entre les Palestiniens et Israël? Jamais
    Tags:
    manifestation, portrait, musulmans, premier ministre, capitale, Assemblée générale des Nations unies, ONU, Benjamin Netanyahu, Donald Trump, Washington, États-Unis, Jérusalem, New Delhi, Israël, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik