Ecoutez Radio Sputnik
    Situation en Syrie

    Force de sécurité aux frontières: les USA créent les conditions pour renverser el-Assad

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    5211166

    Washington cherche à déstabiliser la situation en Syrie et à destituer Bachar el-Assad au moyen de la Force de sécurité aux frontières, a indiqué à Sputnik Vladimir Chamanov, député de la Douma.

    Le projet de la Force de sécurité aux frontières en Syrie des États-Unis et leurs alliés vise à déstabiliser la situation dans le pays et renverser le Président syrien Bachar el-Assad, a annoncé à Sputnik Vladimir Chamanov, député de la Douma (chambre basse du Parlement russe).

    «Le but est évident. Maintenir sa présence sur le territoire syrien et continuer à créer les conditions d'une déstabilisation pour renverser le régime d'el-Assad», a-t-il déclaré.

    Selon lui, les actions de Washington et de ses partenaires sont inacceptables du point de vue du droit international.

    «L'établissement de leur présence pour défendre leurs intérêts incompréhensibles a déjà dépassé toutes les limites possibles de la décence», a indiqué M.Chamanov.

    Auparavant, le porte-parole de la coalition anti-Daech emmenée par les Etats-Unis avait annoncé la création de la prétendue Force de sécurité aux frontières sur les territoires syriens sous son contrôle. Selon lui, cette force sera positionnée dans la vallée de l'Euphrate, sur la limite occidentale de la zone contrôlée par les forces démocratiques syriennes (FDS) et le long des frontières avec l'Irak et la Turquie.

    Lire aussi:

    Un vice-ministre syrien: la force américaine en Syrie «est fictive et ne nous fait peur»
    Ankara face à l’initiative US: pas d’«armée terroriste» près des frontières turques
    Damas s'inquiète des plans de renversement nourris par les USA
    Tags:
    président, crise syrienne, députés, frontière, Daech, coalition anti-Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), Douma d'État, Bachar el-Assad, Washington, Turquie, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik