Ecoutez Radio Sputnik
    Ankara

    Vice-Premier ministre turc: les USA forment en Syrie une «armée terroriste»

    © Sputnik . Anton Denisov
    International
    URL courte
    13465
    S'abonner

    Fustigeant l’initiative américaine de créer sur le sol syrien une nouvelle force frontalière, dont une bonne partie devrait être composée de Kurdes, le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a mis en garde contre les conséquences de cette décision.

    En constituant une nouvelle «Force de sécurité», les États-Unis forment en effet une «armée terroriste» dans le nord de la Syrie, estime le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag, dénonçant Washington «de jouer avec le feu».

    «Au lieu de s'unir avec la Turquie dans la lutte contre Daech, Washington dépêche à l'organisation terroriste YPG (les milices kurdes des Unités de protection populaire, ndlr) des milliers de poids lourds chargés d'armes et créent la soi-disant Force de sécurité à la frontière syrienne, c'est jouer avec le feu», a-t-il écrit sur compte Twitter.

    «Sous prétexte de lutte contre Daech, les États-Unis forment une armée terroriste en qualifiant cette dernière de «force de sécurité». Ce n'est pas une lutte contre Daech et le terrorisme, c'est leur soutien», ajoute le responsable turc.

    Et de poursuivre: «Face aux provocations de ce type qui mettent en péril la sécurité de notre pays et de notre région en général, la Turquie prendra des mesures nécessaires. Comme l'a dit notre Président, nous pouvons apparaître une nuit soudainement».

    La coalition sous commandement américain a annoncé dimanche travailler avec ses alliés des Forces démocratiques syriennes (FDS) à la formation d'une nouvelle force frontalière forte de 30.000 hommes, qui devrait être en bonne partie composée de miliciens kurdes des Unités de protection populaire (YPG), ce qui a provoqué la colère de la Turquie.

    Les YPG sont considérées par Ankara comme une émanation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), le mouvement séparatiste kurde de Turquie classé par Ankara sur la liste des organisations terroristes.

    Dans un courriel adressé dimanche à Reuters, le service de communication de la coalition confirme une information du site The Defense Post, qui évoque le recrutement de 15.000 anciens combattants des FDS, l'alliance arabo-kurde qui a notamment repris Raqqa à Daech.

    La coalition indique que la nouvelle force chargée d'assurer la sécurité aux frontières du territoire contrôlé par ses alliés dans le nord de la Syrie sera placée sous l'autorité des FDS, dont les YPG sont la principale composante.

    Tags:
    Bekir Bozdag, États-Unis, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik