International
URL courte
0 390
S'abonner

Le projet de la Force de sécurité aux frontières que les États-Unis envisagent de mettre en place en Syrie ne représente pas aucun danger pour l'unité du pays, estime le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal al Mikdad.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Al-Mayadeen, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faisal al Mikdad a commenté l'idée américaine de créer la prétendue Force de sécurité aux frontières en Syrie.

«La force des États-Unis en Syrie est fictive et ne nous fait peur. Nous sommes sûr que la Syrie restera unifiée», a-t-il déclaré.

Il a également souligné que l'armée syrienne et ses alliées étaient vigilante face à toutes les tentatives de remettre en cause l'intégrité de la République.

«Ils ont reçu notre message et ils savent que l'armée syrienne est capable d'atteindre ses objectifs», a-t-il ajouté.

Selon le diplomate, la présence des forces américaines et turques ne répond pas aux intérêts du peuple syrien et est illégitime et hostile.

«Nous allons considérer n'importe quelle présence illégitime sur notre sol comme une manifestation d'agression», a conclu M. Mikdad.

Auparavant, le porte-parole de la coalition anti-Daech emmenée par les Etats-Unis avait annoncé la création de la prétendue Force de sécurité aux frontières sur les territoires syriens sous son contrôle. Selon lui, cette force sera positionnée dans la vallée de l'Euphrate, sur la limite occidentale de la zone contrôlée par les forces démocratiques syriennes (FDS) et le long des frontières avec l'Irak et la Turquie.

Lire aussi:

Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Tags:
Faysal Mikdad, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook