Ecoutez Radio Sputnik
    Margarita Simonian

    Comment «on invente des super-héros mainstream»: Simonian dévoile le mécanisme

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    9484
    S'abonner

    La rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne de télévision RT, Margarita Simonian, a réagi à la publication de la chef du bureau du Washington Post, Liz Sly, dans laquelle elle qualifie une personne qui était à la solde des groupes armés de «journaliste syrien courageux».

    Dans une récente publication sur Twitter, la chef du bureau du Washington Post, Liz Sly, a fait l'éloge d'un homme qui, sur une vidéo, parle au micro alors que «tout explose autour de lui». L'ayant présenté comme un «journaliste syrien», Liz Sly, n'a pas pris en compte un détail important, à savoir que cette personne était à la solde des groupes armés, rappelle sur sa page Facebook Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne de télévision RT:

    «Voici comment on invente des super héros mainstream», a-t-elle commenté.

    «Ce journaliste syrien, restant debout alors que les bombes explosent autour de lui, a de la chance de rester en vie. Il ne porte ni gilet pare-balles, ni casque. On l'entend à peine sur le fond des explosions. Lui et ses collègues, ils sont très audacieux», indique Liz Sly dans son message.

    Margarita Simonian a expliqué qu'il ne s'agissait en effet pas d'un simple journaliste. Ce sont les utilisateurs de Twitter qui n'ont pas tardé à rétablir les véritables origines de ce «journaliste», a poursuit la rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne de télévision RT. Les internautes ont immédiatement proposé à la chef du bureau du Washington Post une longue liste des «réussites» en journalisme de ce «héros».

    C'est une exagération de l'appeler journaliste. Il est avec la télévision qui s'appelle La TV de l'armée libre syrienne qui est un outil de propagande du groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Cham. Auparavant, il travaillait pour Abdullah al-Muhaysini (qui fait partie de la liste terroriste des États-Unis).

    Voulez-vous affirmer que vous défendez les actions d'un reporter d'Al-Qaïda? Parce que c'est ce qu'il est.

    Vous devez le voir avec ses collègues lorsqu'ils enregistrent la décapitation de prisonniers. Tellement audacieux

    Margarita Simonian a d'ailleurs expliqué qu'on a demandé à Liz Sly «à quoi pensait-elle en faisant sa publication, elle a répondu»:

    «Je ne suis pas d'accord avec le fait que j'ai complimenté le journaliste et son travail. Je n'ai fait que souligner que c'était audacieux de rester dans un champ libre et de continuer à parler, alors que tout s'explose autour de lui.»

    «Il lui [à Liz Sly, ndlr ] fallait devenir démineur, pas journaliste», a conclu Margarita Simonian.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Il n'y a eu «aucune excuse»: le journaliste turc blessé à l’œil le 5 décembre par la police témoigne
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Pour Merkel, Poutine est le «vainqueur» du sommet Normandie à Paris
    Tags:
    journalistes, journalisme, Sputnik, chaîne de télévision russe RT, Washington Post, Al-Qaïda, Margarita Simonian
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik