Ecoutez Radio Sputnik
    Département de la Justice des États-Unis

    Lutte contre la liberté d’expression aux USA: au tour des médias chinois d’être visés?

    © REUTERS / Jonathan Ernst/File Photo
    International
    URL courte
    209

    Washington poursuit sa lutte contre les informations qui ne sont pas de son goût. Emboîtant le pas de RT et de nombreux partenaires de Sputnik, l’agence Chine nouvelle, People’s Daily et CCTV risquent de compléter les rangs des médias stigmatisés par le statut d’agent étrangers.

    Un groupe de sénateurs américains s'est adressé au département de la Justice pour savoir si les médias publics chinois opérant aux États-Unis seraient obligés de s'enregistrer en tant qu'agents étrangers, relate le Foreign Policy.

    Dans leur requête, les responsables dressent un parallèle entre RT America, qui s'est récemment vu ajouté à la liste des agents étrangers, Sputnik, dont une série de partenaires ont été frappés par les mêmes mesures, et les médias chinois diffusés aux États-Unis. Évoquant notamment l'agence Chine nouvelle, People's Daily et CCTV, le texte accuse ces derniers de «diffuser des actualités et de la propagande à l'intérieur du pays et à l'étranger».

    Mettant en avant la loi dite FARA (Foreign Agents Registration Act, ou «loi d'enregistrement des agents étrangers»), les sénateurs américains se montrent inquiets que les médias chinois y échappent et n'aient toujours pas reçu de statut «approprié».

    Rappelons à cet égard que de nombreux médias publics étrangers opérant aux États-Unis, notamment la société de production et de télé et radiodiffusion britannique BBC, la chaîne de télévision française France 24 ainsi que la radio allemande Deutsche Welle n'ont cependant pas reçu de statut d'agent étranger sur le sol américain.

    Quant à elle, la chaîne RT America s'est enregistrée le 13 novembre comme agent étranger, à la demande du département de la Justice des États-Unis. Sputnik n'a pour sa part reçu aucune demande des autorités américaines à cet égard. En revanche, de nombreuses sociétés de radiodiffusion avec qui l'agence coopère à travers le monde ont été portées à la liste des «agents étrangers» aux États-Unis.

    En réaction aux démarches américaines contre Sputnik et RT America, la Russie a placé neuf médias sur sa propre liste des «agents étrangers».

    Lire aussi:

    Platini placé en garde à vue pour corruption sur la Coupe du monde au Qatar
    Le chauffard ayant tué un enfant à Lorient a été interpellé après une semaine de cavale
    Un vol Paris-San Francisco atterrit d'urgence à Roissy
    Tags:
    agent étranger, Xinhua, Sputnik, RT America, Russie, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik