Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats serbes

    La Défense serbe à Sputnik: dans les Balkans, une parole peut se transformer en balle

    CC0
    International
    URL courte
    7304

    Le ministre serbe de la Défense a averti les Albanais du Kosovo du danger des menaces proférées contre Belgrade, dans une interview exclusive à Sputnik.

    «Quand vous tuez un Serbe dans la partie nord de Mitrovica, vous envoyez un signal affreux qui veut dire que le Kosovo n'est pas pour les Serbes et que les crimes ne s'arrêtent pas», a indiqué le ministre serbe de la Défense, Aleksandar Vulin, commentant pour Sputnik le récent assassinat à Mitrovica d'Oliver Ivanovic, un important homme politique serbe du Kosovo.

    La communauté internationale a assumé la responsabilité de la paix et de la sécurité au Kosovo-et-Métochie après l'agression de l'Otan en 1999, a-t-il rappelé. «Plus d'un millier de Serbes y ont été tués depuis. Et personne n'a été condamné. Cela ne doit pas durer.»

    Les Serbes du Kosovo-et-Métochie sont inquiets, selon lui, et suivent la situation de près. Le retour dans la région des forces armées serbes, stationnées actuellement hors des frontières du Kosovo, est prévu par la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l'Onu. Mais leur retour doit être approuvé par les «grandes puissances», souligne le ministre serbe.

    Parallèlement, Aleksandar Vulin s'inquiète que cet assassinat ne soit utilisé pour transférer les troupes albanaises vers le nord du Kosovo. «Nous faisons attention à ce que personne n'utilise cette tragédie comme prétexte pour prendre le contrôle du nord du Kosovo», a indiqué M. Vulin.

    Kadri Veseli, Président du parlement kosovar, avait promis que si les Serbes essayaient de rentrer au Kosovo, les Albanais iraient jusqu'à Nis (une grande ville dans le sud de la Serbie). Ces menaces sont tout à fait sérieuses, estime le ministre.

    «Veseli appelle à la guerre, au nom des Albanais. […] Nous devons […] lui expliquer qu'on ne joue pas avec ce genre de choses dans les Balkans. Dans les Balkans, tout commence par une parole, puis il y a une balle, puis un incendie.»

    Lire aussi:

    Président serbe: Ivanovic, politique serbe du Kosovo, a été victime d’un «acte terroriste»
    Anniversaire du Kosovo: confettis et lacrymo
    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    Tags:
    défense, Aleksandar Vulin, Balkans, Kosovo, Serbie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik