Ecoutez Radio Sputnik
    Pentagone

    La nouvelle stratégie des USA est un reflet de la guerre froide, selon Pékin

    © AFP 2018 Eric Feferberg
    International
    URL courte
    9210

    Commentant la publication de la nouvelle Stratégie de défense nationale des États-Unis, la Chine évoque la mentalité de la guerre froide et doute de la possibilité d’un développement global avec une telle approche.

    La présence de la Chine dans la nouvelle stratégie américaine de défense est un reflet de la mentalité de la guerre froide qui risque de faire en sorte qu'un monde globalisé et développé resteront des idéaux inaccessibles, lit-on dans une déclaration publiée sur le site de l'ambassade de Chine aux États-Unis.

    Le secrétariat américain à la Défense a publié vendredi la nouvelle Stratégie de défense nationale. Ses principes majeurs sont le passage de la lutte contre le terrorisme à la compétition avec les «grandes puissances» comme la Russie et la Chine qui menaceraient les États-Unis, et la création à cette fin de forces armées puissantes grâce au développement des forces nucléaires stratégiques, de la défense antimissile et des capacités cybernétiques.

    «Nous avons remarqué le contenu lié à la Chine dans la Stratégie de défense nationale […].La paix et le développement sont les thèmes de notre époque et sont aussi des aspirations partagées par l'humanité. Cependant, si certaines personnes regardent le monde à travers le prisme de la guerre froide […], elles sont condamnées à ne voir que le conflit et la confrontation. Dans un tel état d'esprit, la paix et le développement mondiaux sont des idéaux inaccessibles», peut-on lire dans le communiqué.

    Lire aussi:

    «Menace militaire chinoise»: Pékin critique la vision de Washington
    Aucune menace de la part de la Russie et de la Chine, selon une ministre australienne
    La Défense chinoise appelle les USA à renoncer à la mentalité de la guerre froide
    Tags:
    défense, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik