International
URL courte
6140
S'abonner

Samedi 20 janvier, le gouvernement fédéral américain a suspendu son fonctionnement suite à l’échec de l’administration Trump de persuader les sénateurs démocrates d’adopter une proposition de loi visant à prolonger le financement du gouvernement fédéral jusqu'au 16 février, indique l’AP.

Selon AP, la veille, Donald Trump, initialement pessimiste, a invité à la Maison-Blanche le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer, pour tenter d'aboutir à un consensus et éviter la suspension du fonctionnement du gouvernement.

Précédemment, la Chambre des représentants du Congrès américain avait approuvé la proposition de loi sur le financement du gouvernement jusqu'au 16 février. Les sénateurs devaient s'exprimer avant la fin du vendredi 19 janvier.

En fin de compte, le document n'a pas été adopté par le Sénat, qui a voté à 50 voix pour et 49 contre, manquant de 10 voix la majorité qualifiée de 60 pour que le texte passe.

Cette fois, la pierre d'achoppement dans le face-à-face entre Donald Trump et ses adversaires était une protection immédiate contre l'expulsion de quelque 700.000 jeunes sans papier, baptisés «dreamers», issus de parents entrés illégalement sur le territoire américain.

«Les sénateurs démocrates placent la politique au-dessus de la sécurité nationale, des familles de militaires, des enfants vulnérables et de la possibilité pour le pays de servir les Américains. Nous ne reviendrons pas sur le statut des immigrés illégaux avec lequel les démocrates prennent en otage nos citoyens respectueux de la loi en raison de leurs exigences insensés», a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, qualifiant ces sénateurs de «loosers obstructionnistes».

Le gouvernement américain se retrouve officiellement dans une situation de shutdown, ou tout simplement à court d'argent, ce qui menace une mise à pied temporaire de 800.000 fonctionnaires fédéraux, bien que la présidence n'ait pas voulu indiquer le nombre de fonctionnaires qui se retrouvent en chômage technique, laissant à chaque département le plus de marge possible pour déterminer qui est «indispensable» et qui ne l'est pas.

Selon CNN, tous les parcs et musées nationaux seront fermés et le Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs cessera provisoirement de délivrer des permis de port d'arme.

La Maison-Blanche a déjà annoncé la suspension de 1.086 fonctionnaires du Bureau exécutif du Président des États-Unis, tandis que 659 autres poursuivront leur activité, considérée comme très importante.

D'autre part, le vice-président Mike Pence a assuré aux militaires américains qu'ils ne devaient pas se préoccuper de leur solde. Il a critiqué la position des sénateurs démocrates et a appelé les soldats américains à poursuivre leur service, promettant que le problème serait réglé par Washington.

En outre, un porte-parole du département américain de la Justice a déclaré à CNN que l'équipe du procureur spécial Robert Mueller poursuivrait l'enquête sur l'implication présumée de la Russie dans les élections américaines de 2016 malgré l'arrêt du financement budgétaire.

Depuis 1978, le gouvernement fédéral suspend son fonctionnement pour la 18e fois. Le dernier shutdown a eu lieu en 2013, quand les sénateurs républicains s'étaient opposés à la réforme de la santé publique des démocrates.

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Tags:
gouvernement, chômage, Sarah Huckabee Sanders, Chuck Schumer, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook