Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats de l'armée américaine

    Syrie: les troupes US ne doivent pas rester dans «un pays souverain sans son accord»

    © Flickr/ The U.S. Army
    International
    URL courte
    14650

    Les troupes américaines n'ont pas le droit de rester en Syrie sans l'aval de Damas, a déclaré Alexandre Lavrentiev, envoyé spécial du Président russe pour la Syrie.

    La présence de l'armée américaine en territoire syrien a été évoquée par Alexandre Lavrentiev, envoyé spécial du Président russe pour la Syrie.

    «Notre position est claire: les troupes américaines ne doivent pas rester sur le territoire d'un pays souverain sans son accord, car cela pourrait avoir un impact négatif sur le Congrès [pour le dialogue national syrien, ndlr]. D'autant plus que nous attentons les États-Unis, en leur qualité de membre permanent du Conseil de sécurité [de l'Onu, ndlr], au forum de Sotchi en tant qu'observateur», a-t-il fait remarquer.

    Alexandre Lavrentiev avait précédemment déclaré que le forum, appelé à lancer l'élaboration d'une nouvelle Constitution syrienne, accorderait la parole à tous les participants, aussi bien au gouvernement qu'à l'opposition, tant intérieure et extérieure qu'armée.

    Une invitation au Congrès a été également adressée à Staffan de Mistura, envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, qui s'abstient pour l'instant de tout commentaire sur le sujet. Selon lui, il doit tout d'abord consulter le Secrétaire général des Nations unies.

    Le Congrès pour le dialogue national syrien est prévu pour le 29 et le 30 janvier à Sotchi. L'idée de son organisation a été avancée l'année dernière par le Président russe Vladimir Poutine. Tous les groupes confessionnels et ethniques syriens ont été invités à y participer, tout comme les oppositions intérieures et extérieures, les représentants du gouvernement syrien et les observateurs de l'Onu, de la Croix-Rouge et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Lire aussi:

    Damas désigne les coupables de l’annulation du Congrès pour le dialogue national syrien
    Le PYD ne participerait pas au Congrès pour le dialogue national syrien à Sotchi
    Congrès du dialogue syrien à Sotchi: l’opposition déclare forfait
    Tags:
    présence militaire, armée, OMS, Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Vladimir Poutine, Staffan de Mistura, Alexandre Lavrentiev, Sotchi, États-Unis, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik