Ecoutez Radio Sputnik
    Le ministère russe de la Défense

    Offensive à Afrine: les provocations US à l'origine de la crise dans la zone, selon Moscou

    © AP Photo / Mikhail Metzel
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    11521
    S'abonner

    Les provocations américaines ont été les principaux facteurs favorisant la crise dans le nord-ouest de la Syrie où la Turquie a commencé son opération contre les Kurdes, a déclaré le ministère russe de la Défense.

    La politique de Washington et ses livraisons d'armes modernes sans contrôle à des groupes proaméricains ont mené à la crise et à l'opération turque contre les Kurdes dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué la défense russe.

    «Les principaux facteurs, qui ont contribué au développement de la crise dans cette partie de la Syrie, ont été les mesures provocatrices des États-Unis visant à isoler les zones à prédominance kurde», annonce le communique du ministère.

    Selon la partie russe, les projets américains de créer une «force de sécurité frontalière» (BSF) en Syrie ont joué un rôle négatif.

    «La réaction extrêmement négative d'Ankara a été provoquée par les déclarations de Washington sur la création d'une "force de sécurité frontalière" dans la zone voisine de la Turquie et par d'autres actions des Américaines afin de briser l'État syrien et de soutenir des groupes de miliciens armés», a souligné le ministère russe.

    Ces actions de Washington et leurs conséquences pourraient menacer le processus de paix en Syrie.

    «De telles actions irresponsables de la partie américaine en Syrie perturbent le processus de paix et entravent les négociations intersyriennes de Genève où les Kurdes doivent être des participants à part entière», ajoute la Défense russe.

    L'état-major turc a annoncé le lancement de l'opération Rameau d'olivier contre les combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) et du Parti de l'union démocratique (PYD), à Afrine, le 20 janvier. Les militaires turcs ont frappé plus de 100 cibles kurdes.

    Moscou a déjà exprimé ses préoccupations face à la situation dans la zone d'Afrine et a appelé les parties en conflit à faire preuve de retenue réciproque.

    La diplomatie turque prend des mesures pour informer ses partenaires de la situation à Afrine.

    «Les ambassadeurs de la Russie et de l'Iran et le chargé d'affaires des États-Unis en Turquie ont été invités au ministère turc des Affaires étrangères pour être informés des derniers évènements à Afrine», a annoncé une source diplomatique turque.

    L'ambassade russe a confirmé l'invitation de l'ambassadeur Alexeï Erkhov au ministère turc des Affaires étrangères, selon la porte-parole de la mission diplomatique de la Russie.

    Ankara entend aussi inviter les ambassadeurs de la France, du Royaume-Uni et de la Chine, autres membre du Conseil de sécurité de l'Onu en plus de la Russie et les États-Unis.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    Tags:
    crise, ambassadeur, diplomatie, opération militaire, Kurdes, Parti de l'Union démocratique (PYD) kurde syrien, Unités de protection populaire kurdes (YPG), ministère russe de la Défense, Afrine (Syrie), Turquie, Moscou, Iran, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik