Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau belge

    Une chaîne humaine à Bruxelles en solidarité avec les migrants (images)

    © AP Photo / Geert Vanden Wijngaert
    International
    URL courte
    11522

    Une manifestation de plus d'un millier de personnes a eu lieu dimanche soir dans la capitale belge pour dénoncer une action prévue par la police dans le parc Maximilien et pour démontrer le soutien aux demandeurs d'asile.

    Un chaîne humaine de plus de 1.000 personnes a été organisée dimanche soir dans la zone entre la gare du Nord et le parc Maximilien, à Bruxelles. Les manifestants sont descendus sur les rues en signe de protestation contre l'action prévue par la police fédérale dans le parc et pour faire preuve de leur solidarité envers les migrants.

    Les manifestants ont surtout souhaité exprimer leur grogne concernant la politique migratoire de Theo Francken, secrétaire d'État belge à l'Asile et à la Migration. La chaîne s'est étendue à une distance de plus d'un kilomètre.

    Le rassemblement, organisé à l'appel de la «Plateforme Citoyenne de soutien aux réfugiés», a réuni plus de 2.000 personnes, selon les organisateurs. L'organisation accueille depuis des mois des demandeurs d'asile et des migrants.

    «C'est fantastique pour toutes les personnes qui viennent ici chaque soir pour les accueillir, leur fournir de la nourriture et un abri», se réjouit un membre de la plateforme citoyenne, cité par Le Soir. «La seule chose que nous faisons, c'est leur donner un peu d'humanité sur le long et parfois terrible chemin qu'ils doivent parcourir. Nous continuerons à dire "non" à la politique inhumaine de ce gouvernement.»

    Alexis Deswaef de la Ligue des Droits de l'Homme se réjouit à son tour de la résistance et souligne que la solidarité «n'est pas un crime»:

    «C'est grâce à l'engagement de nombreux citoyens qu'il n'y a pas de deuxième Calais à Bruxelles, pas grâce au gouvernement.»

    Des volontaires se sont mobilisés pour que des citoyens abritent des demandeurs d'asile. Précisément, entre 150 à 200 personnes ont été hébergées et environ 300 autres avaient déjà été accueillies samedi par des familles d'accueil.

    Lire aussi:

    «Occupe-toi des Français»: la Toile s’embrase après la visite de Macron à Calais
    E. Plenel: «la question des migrants est comme l’affaire Dreyfus à la fin du XIXe siècle»
    Les Parisiens prêts à héberger des réfugiés
    Tags:
    crise migratoire, police, solidarité, demandeurs d'asile, manifestation, migrants, Theo Francken, Bruxelles, Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik