International
URL courte
191077
S'abonner

Les dirigeants de l’Occident sont parfaitement conscients de la politique de Kiev visant à saper les accords de Minsk mais fermer les yeux sur la conduite de l’Ukraine, estime le ministre russe des Affaires étrangères.

«Cette histoire ukrainienne est celle d'un coup d'État, celle d'une traitrise de l'Occident à l'égard du droit international, lorsqu'un accord [sur le règlement du conflit dans le Donbass] signé par les ministres des Affaires étrangères des principaux pays de l'Union européenne a été simplement piétiné. Puis l'Union européenne s'est mise à nous persuader que c'était normal et qu'on ne pouvait plus rien faire. C'est, en fin de compte, une honte européenne», a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov dans une interview au quotidien Kommersant.

Selon lui, les autorités de Kiev ne sont pas aptes à s'entendre avec d'autres et cherchent à faire oublier leurs engagements dans le cadre des accords de Minsk. L'Occident le comprend mais ne peut plus critiquer ses «pupilles».

Mais il espère que Berlin, Paris, Washington et d'autres évoquent ce problème lors de contacts non officiels avec Kiev.

Moscou cherchera à obtenir le respect de toutes les clauses des accords de Minsk, a souligné le ministre.

Quant à l'idée de déployer des soldats de la paix de l'Onu dans le Donbass, Sergueï Lavrov estime que le respect des accords de Minsk est une condition préalable à cette mesure.

Lire aussi:

«Ils profitaient des USA»: Trump se lâche contre Macron et les dirigeants européens
Francis Lalanne choque en liant le malaise cardiaque d’Eriksen au vaccin anti-Covid
La réputation de la Bundeswehr au sein de l’Otan menacée vu les problèmes de financement, selon le Welt am Sonntag
Le geste désespéré d’un Algérien en situation irrégulière qui voulait quitter la France
Tags:
Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Donbass, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook