Ecoutez Radio Sputnik
    L'ex-Président yéménite Ali Abdullah Saleh

    Lavrov: le meurtre de l'ex-dirigeant yéménite Saleh visait à saper les efforts de paix

    © Sputnik. Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    2133

    D'après le chef de la diplomatie russe, l'assassinat de l'ancien Président yéménite Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre par les rebelles houthis, avait pour objectif de saboter les efforts de paix.

    L'assassinat de l'ancien président yéménite Ali Abdallah Saleh visait à perturber les efforts déployés pour parvenir à un règlement pacifique de la situation dans ce pays, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à l'issue de la rencontre avec son homologue yéménite Abdel Malak al-Mekhlafi.    

    «Quand cela s'est produit, nous l'avons considéré comme un crime très grave, commis manifestement pour contrecarrer les efforts visant à parvenir à un règlement pacifique», a souligné le ministre russe.    

    Le 4 décembre, Ali Abdallah Saleh, Président yéménite de 1994 à 2011, a été tué par les rebelles houthis. M.Saleh a été tué  sur la route reliant Sinhan à Marib, au cours de ses déplacements secrets dans le pays, a confirmé à Sputnik Al-Mahdi Ahmad bin Yahya, chef d'un département de l'armée yéménite alliée avec le mouvement chiite Ansar Allah. 

    Le Yémen est le théâtre d'un conflit sanglant opposant les forces gouvernementales du Président Abd Rabbo Mansour Hadi, reconnu par la communauté internationale, au mouvement chiite des rebelles houthis Ansar Allah et aux unités militaires fidèles à Ali Abdallah Saleh. La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite et comprenant la plupart des pays du golfe Persique mène des frappes aériennes contre les houthis depuis mars 2015.    

    Peu avant le meurtre, l'ancien chef d'État Saleh avait tendu la main à la coalition adverse dirigée par l'Arabie saoudite, ce qui a été qualifié de «grande trahison» par les Houthis, ses alliés dans la lutte contre le Président en fonction Abd Rabbo Mansour Hadi. Des affrontements ont éclaté ensuite dans la capitale Sanaa contrôlée par les forces anti-Hadi.    

    Lire aussi:

    Les derniers mots de Saleh adressés au peuple yéménite
    L'ex-Président yéménite Ali Abdallah Saleh a été tué à Sanaa
    Sputnik a perdu contact avec son pigiste au Yémen
    Tags:
    meurtre, Ali Abdallah Saleh, Sergueï Lavrov, Yémen, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik