International
URL courte
Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
273720
S'abonner

Les unités armées turques ayant pénétré à Afrine ont reculé face à la résistance kurde en perdant 10 soldats, d’après un porte-parole du Kurdistan syrien.

Les Kurdes syriens ont forcé les troupes turques et leurs alliés à reculer, a déclaré à Sputnik Rodi Osman, représentant du Kurdistan syrien à Moscou.

Les soldats turcs et les opposants armés syriens, soutenus par l'armée de l'air, ont essayé d'entrer dans la ville d'Afrine en effectuant des frappes de missiles, a-t-il raconté. Mais les forces démocratiques syriennes ont frappé cinq de leurs positions dans la région, ainsi que trois dans le district de Rajo et deux dans le district de Bulbul, selon lui.

«Ils ont quitté les terrains qu'ils avaient occupé», affirme le responsable.

Lors des combats, 10 soldats turcs et près de 20 rebelles pro-turcs ont été tués, selon lui. «D'après certaines données, 18 corps de commandos ont été acheminés à Azaz [ville syrienne contrôlée par l'opposition]», a indiqué Rodi Osman.

À Afrine, onze civils auraient été tués et 16 blessés.

Samedi, la Turquie a lancé l'opération Rameau d'olivier contre les formations kurdes à Afrine. Le gouvernement syrien a fortement condamné cette démarche d'Ankara.

Selon l'agence turque Anadolu, des troupes turques et des détachements de l'Armée syrienne libre (opposée à Bachar el-Assad) ont avancé de cinq kilomètres dans la région d'Afrine sans avoir rencontré de résistance acharnée des Kurdes syriens.

Dossier:
Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

Lire aussi:

Une journaliste d’Al Jazeera en direct près d’une tour à Gaza au moment où deux bombes la ciblent – vidéo
La police militaire russe arrête un convoi de blindés US dans le nord-est de la Syrie
En continu: L'armée israélienne nie être entrée dans Gaza après avoir annoncé le contraire
Erdogan veut donner «une leçon forte et dissuasive» à Israël
Tags:
Rameau d'olivier, Rodi Osman, Afrine (Syrie), Turquie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook