Ecoutez Radio Sputnik
    Char turc

    L'armée turque entame une nouvelle offensive sur Afrine

    © AP Photo/
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (76)
    51814

    Les forces armées turques ont entamé une nouvelle offensive sur Afrine, bastion kurde se trouvant à la frontière turco-syrienne, a annoncé l'agence Anadolu.

    L'armée turque a lancé une nouvelle offensive sur Afrine, cette fois-ci depuis la ville d'Azaz située dans le nord-ouest de la Syrie, rapporte l'agence de presse Anadolu citant une source militaire.

    La ville en question, qui se trouve à l'est d'Afrine, est contrôlée par les forces de l'opposition syrienne dite modérée et l'armée turque depuis 2016.

    Plus tôt dans la journée, une source au sein du commandement des Forces démocratiques syriennes a annoncé à Sputnik que les FDS avaient attaqué Azaz, utilisé selon eux par les combattants pro-turcs pour leur offensive contre Afrine.

    Samedi, l'état-major turc avait annoncé le lancement de l'opération Rameau d'olivier contre les groupes paramilitaires kurdes stationnés dans la zone d'Afrine, contrôlée par les Unités de protection du peuple (YPG), organisation considérée comme terroriste en Turquie.

    Selon le Premier ministre Binali Yildirim, des militaires turcs sont entrés dans la région d'Afrine dimanche à 11h05 (08h05 GMT). Le Président Recep Tayyip Erdogan a pour sa part constaté la «fuite de terroristes» de la zone d'Afrine après le début de l'opération militaire.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (76)

    Lire aussi:

    Lavrov: les actions unilatérales US en Syrie ont rendu la Turquie furieuse
    L'armée turque est entrée dans l'enclave d'Afrine, selon Ankara
    Rameau d'olivier: l'aviation turque entame des frappes à Afrine, en Syrie
    Tags:
    offensive, opération militaire, Rameau d'olivier, Forces démocratiques syriennes, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Afrine (Syrie), Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik