Ecoutez Radio Sputnik
    Le feu et la fureur : Trump à la Maison-Blanche

    Les USA cèdent des positions à la Russie et à la Chine, selon un prix Nobel

    © AP Photo/ Alastair Grant
    International
    URL courte
    10281

    Évoquant le livre sur Trump, Le feu et la fureur, le prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa dit ne pas avoir lu depuis longtemps quelque chose d’aussi déprimant et triste. Il regrette la perte par les États-Unis de positions intellectuelles et politiques qui seront occupées par la Russie et la Chine.

    Dans un article publié par le quotidien espagnol El Pais et consacré au livre du journaliste américain, Michael Wolff, intitulé Le feu et la fureur: Trump à la Maison-Blanche, Mario Vargas Llosa fait état de l'appauvrissement intellectuel et politique des États-Unis sous l'administration Trump. Il estime que les positions abandonnées pourraient être occupées par la Russie et la Chine.

    Il signale que selon l'auteur du livre, la nouvelle administration serait composé de politiciens ignorants et intrigants qui luttent pour gagner ou défendre des positions qu'ils ont déjà grâce au dieu suprême, Donald Trump.

    «Les luttes intestines ont paralysé toute action puisque les énergies des collaborateurs étaient plutôt axées sur la destruction d'adversaires réels ou supposés au sein même du groupe que sur les problèmes sociaux, économiques et politiques du pays. Cela a eu des effets cataclysmiques sur la politique internationale», écrit le prix Nobel relatant la position de Michael Wolff.

    Selon ce dernier, le Président américain est le pire de tous. Un personnage qui n'a apparemment pas lu un seul livre dans sa vie. La première chose qu'il a faite après s'être installé à la Maison Blanche a été de placer trois énormes écrans plasma dans sa chambre, «où il dort seul, loin de la belle Melania».

    «Bien que je pense que la description de Michael Wolff soit exagérée et caricaturale et que la lecture de son livre soit une perte de temps, une partie de tout cela a malheureusement lieu durant la présidence de Trump. Il est probable que jamais, dans son histoire, les États-Unis n'ont été autant appauvris politiquement et intellectuellement que pendant cette administration», lui répond Mario Vargas Llosa.

    «Les conséquences sont prévisibles: la Chine et la Russie occupent les positions que les Etats-Unis abandonnent, acquérant une influence politique et économique croissante et, peut-être, inarrêtable, à travers le tiers monde et dans certains pays d'Europe de l'Est», résume le prix Nobel.

    Le livre Fire and Fury: Inside the Trump White House (Le feu et la fureur: Trump à la Maison-Blanche, dans la traduction française) est paru au début de janvier pour devenir un best-seller aux États-Unis. Il soulève des détails sensibles sur Donald Trump et sa famille. L'ouvrage de Michael Wolff affirme notamment que M.Trump ne comptait pas devenir Président, sa victoire ayant été inattendue pour lui et son épouse, mais aussi que Ivanka, la fille de Donald Trump, souhaiterait devenir la première femme Présidente des États-Unis. Certains conseillers de Donald Trump auraient même été préoccupés par sa santé mentale.

    La Maison-Blanche a catégoriquement démenti le contenu du livre et l'avocat de M.Trump a adressé à l'auteur et à l'éditeur un lettre pour exiger de suspendre la publication et la diffusion de l'ouvrage.

    Mario Vargas Llosa, classique de la littérature mondiale, est un des créateurs du boom latino-américain avec Julio Cortazar, Jorge Luis Borges et Gabriel Garcia Marquez.

    Lire aussi:

    Et si Donald Trump trompait sa femme?
    Et si Trump entretenait une liaison secrète avec l’ambassadrice US à l’Onu?
    Ivanka Trump, future Présidente des États-Unis?
    Tags:
    Michael Wolff, Mario Vargas Llosa, Donald Trump, Chine, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik