International
URL courte
Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
101610
S'abonner

Le vice-Premier ministre turc a souligné que son pays n'avait donné «aucune promesse ni garantie» sur l'éventuelle étendue de son intervention en Syrie voisine.

La Turquie n'a fait aucune promesse à la Russie ni à n'importe quel autre pays concernant l'ampleur de son opération en Syrie, a déclaré le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdağ cité par la chaîne de télévision Habertürk.

«Nous n'avons donné aucune promesse ni garantie à la Russie ni à aucun autre pays», a indiqué M.Bozdağ.

Il a rappelé que la Turquie avait averti les parties intéressées de l'éventuel lancement d'une opération militaire en Syrie bien avant le début des hostilités.

Le 20 janvier dernier, l'état-major turc avait annoncé le lancement de l'opération Rameau d'olivier contre les groupes paramilitaires stationnés dans la zone d'Afrine, contrôlée par les Unités de protection du peuple (YPG), organisation considérée comme terroriste en Turquie.

Selon le Premier ministre Binali Yildirim, des militaires turcs sont entrés dans la région d'Afrine dimanche à 11h05 (08h05 GMT). Le Président Recep Tayyip Erdogan a pour sa part constaté la «fuite de terroristes» de cette zone après le début de l'opération militaire.

Dossier:
Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

Lire aussi:

Une centaine de fêtards sur une plage d'Arcachon interrompus par la police – vidéo
L’Académie de médecine recommande une mesure simple et bon marché aux malades du Covid-19
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Tags:
opération militaire, hostilités, lutte antiterroriste, Rameau d'olivier, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Bekir Bozdag, Syrie, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook