Ecoutez Radio Sputnik
    Hyon Song-wol

    Exécutée, ressuscitée, transformée en star? L’étrange passé de l’ex-copine de Kim Jong-un

    © REUTERS / Yoon Dong-jin/Yonhap
    International
    URL courte
    18521

    La pop-star Hyon Song-wol, présentée par de nombreux médias comme l’ex-petite amie de Kim Jong-un, a franchi la frontière entre les deux Corées à la tête d’une délégation nord-coréenne pour visiter les sites olympiques. Depuis des années, les rumeurs les plus folles, dont celles de son exécution et de sa résurrection, entourent sa personne.

    Des spéculations sur la plus célèbre artiste nord-coréenne, Hyon Song-wol, ne cessent de circuler dans des médias internationaux qui se focalisent notamment avec frénésie sur sa liaison supposée avec Kim Jung-un, sa disparition mystérieuse suivie par une carrière en flèche et d'autres détails. Voici certains faits sur Hyon Song-wol qui permettront de combler certaines lacunes dans sa biographie.

    Qui est Hyon Song-wol?

    Hyon Song-wol, aujourd'hui âgée d'une trentaine d'années, est une figure assez influente du domaine musical en Corée du Nord. Elle est à la tête de l'orchestre Samjiyon et dirige en même temps un célèbre groupe féminin fondé en 2012 avec l'engagement personnel de Kim Jong-un.

    Ce groupe est notamment composé d'une dizaine de chanteuses et musiciennes portant des mini-jupes, des vareuses blanches ou des casquettes de style militaire qui jouent de la guitare électrique et du violon.

    Moranbong est très populaire en Corée du Nord, particulièrement auprès du public féminin. Parmi les chansons du groupe figurent celles de propagande telle que «Nous pensons jour et nuit au maréchal».

    La composition «La Fille chevauchant un coursier», consacrée à une ouvrière courageuse et infatigable, a été un immense succès personnel de Hyon Song-wol.

    Une liaison supposée avec Kim Jong-un

    Selon The Daily Mail ainsi que d'autre organes de presse internationaux, il a y plus d'une dizaine d'années la pop-star et le jeune Kim auraient eu une liaison à laquelle le père de ce dernier, Kim Jong-il, aurait mis fin.

    La BBC a cité à l'époque un représentant du service de renseignement sud-coréen, qui aurait préféré rester sous couvert d'anonymat, selon lequel «les deux se connaissent depuis ils étaient des adolescents, et… les rumeurs sur leur histoire d'amour a circulé parmi l'élite de Pyongyang».

    L'«exécution» de Hyon Song-wol

    En août 2013, la chanteuse est devenue objet d'une des rumeurs les plus folles. Comme l'a signalé la presse sud-coréenne, puis internationale, Kim Jong-un aurait ordonné de fusiller son ancienne copine pour avoir participé à une «sex-tape».

    Dans la vidéo disponible sur YouTube, la chanteuse et deux autres jeunes femmes sont en train de danser sur une reprise d'Aloha One d'Elvis Presley. Elles portent des jupes, des chapeaux de cow-boy et des justaucorps.

    Comme l'ont signalé des médias, c'était cette vidéo qui aurait notamment provoqué la colère du dirigeant nord-coréen et l'aurait poussé de faire exécuter Hyon Song-wol.

    Résurrection miraculeuse

    Environ un an plus tard, en 2014, la star serait revenue d'entre les morts. Selon The Independent, la femme a été vue à la télévision d'État pour sa première apparition publique depuis son exécution supposée.

    Depuis, la pop-star ne cesse de conquérir le public nord-coréen tout en devenant de plus en plus influente.

    Le 21 janvier, elle s'est rendue en Corée du Sud à la tête d'une délégation nord-coréenne pour visiter les sites olympiques.

    ​La délégation nord-coréenne a d'abord visité Séoul avant de se rendre en train à grande vitesse à Gangneung, dans la province de Gangwon dans l'est du pays, où se dérouleront les épreuves des disciplines de glace — hockey, patinage artistique, patinage de vitesse, short-track et curling — pendant les JO d'hiver. Cinq arènes sportives ont été érigées pour les compétitions dans cette ville de 220.000 habitants.

    Toutefois, Hyon Song-Wol était davantage intéressée par la salle de concert récemment construite pour 900 personnes. Elle en a testé personnellement l'acoustique, mis au point les horaires et le programme des collectifs sous sa supervision.

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    La gendarmerie italienne donne des précisions sur le randonneur français retrouvé mort
    Tags:
    groupe musical, chanteuse, exécution, Hyon Song-wol, Kim Jong-il, Kim Jong-un, Pyongyang, Séoul, Corée du Nord, Corée du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik