International
URL courte
8251
S'abonner

Le premier vice-Président de Cuba, l’ancien universitaire Miguel Díaz-Canel Bermúdez, est pressenti pour devenir cette année le futur chef de l'État cubain. Il prendrait ainsi la succession de Raúl Castro, dont le mandat expire le 19 avril prochain et qui a annoncé qu’il n’en briguerait pas un de plus.

Après les 59 ans de présidence des frères Castro, l'actuel chef de l'État cubain Raúl Castro achève son mandat le 19 avril et se propose d'adopter une loi qui limite à deux mandats de cinq ans le temps à la tête du pays pour une seule personne. Díaz-Canel, âgé de 57 ans et pressenti pour lui succéder, serait le premier des dirigeants de Cuba né après la Révolution.

Vladimir Poutine et Miguel Díaz-Canel Bermúdez
© Sputnik . Alexey Druzhinin
Vladimir Poutine et Miguel Díaz-Canel Bermúdez

Depuis février 2013, cet homme politique occupe le poste de premier vice-Président des Conseils d'État et des ministres, tout en faisant partie du Bureau politique du Parti communiste de Cuba depuis 2003.

Tout porte à croire qu'il sera le prochain Président du pays, car dans ses récentes interventions publiques il s'est explicitement prononcé pour la continuité du socialisme et de la Révolution.

Par le passé, Díaz-Canel s'est également trouvé à la tête des branches provinciales du Parti communiste cubain dans les provinces de Villa Clara et de Holguín.

Détenteur d'un diplôme en ingénierie électronique, il a enseigné cette discipline à l'Université de Las Villas. En 2009, il a été nommé ministre de l'Enseignement supérieur. Plus tard, en mars 2012, il est devenu l'un des vice-Présidents du Conseil d'État, chargé des questions d'éducation.

Le 24 février 2013, à la suite d'élections législatives, il a été nommé premier vice-Président du Conseil en remplacement de José Ramón Machado Ventura, et donc numéro deux du gouvernement dirigé par le président Raúl Castro.

Díaz-Canel a représenté Cuba à la conférence de Paris de 2015 sur le climat.

Lire aussi:

Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Deux Algériens ligotent et menacent d’égorger un camarade à Brest pour extorquer son argent
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Ils braquent une femme et son bébé à Nanterre et engagent une course-poursuite avec sa voiture
Tags:
loi, mandat, président, COP 21, Parti communiste cubain, José Ramón Machado Ventura, Raul Castro, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, Cuba
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook