Ecoutez Radio Sputnik
    le gaz russe

    Sanctionner l’UE pour coopération avec la Russie? L’Europe s’indigne

    © Sputnik. Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    Sputnik.Opinions (33)
    531768

    Bien que Washington vise à imposer des sanctions contre des entreprises européennes impliquées dans des projets gaziers avec la Russie, plusieurs Européens ordinaires se prononcent contre cette mesure, la qualifiant d’inacceptable en tant qu’outil de coopération avec les partenaires européens, selon un sondage Ifop réalisé pour Sputnik.

    Sur fond du nouveau projet de loi adopté par les États-Unis prévoyant de sanctionner des entreprises européennes impliquées dans des projets gaziers avec la Russie, l'Ifop a mené un sondage pour Sputnik visant à mesurer le niveau d'approbation de cette mesure parmi les Européens.

    Les États-Unis peuvent-ils imposer des sanctions aux sociétés européennes qui participent à des projets gaziers avec la Russie?
    © Sputnik.
    Les États-Unis peuvent-ils imposer des sanctions aux sociétés européennes qui participent à des projets gaziers avec la Russie?

    Comme l'on peut le voir sur le diagramme, la majorité des Européens estime que les sanctions américaines à l'encontre d'entreprises européennes constituent un traitement inacceptable des partenaires européens. Cet avis est partagé par 65% des Français, 61% des Allemands et 47% des Britanniques, à la différence des Polonais, dont 39% des sondés sont prêts à accepter les sanctions américaines, même si elles affectent des entreprises européennes

    Si en Pologne il y a plus d'opposants aux sanctions parmi les partisans de la gauche (48%), en France cette position est plus activement défendue par les électeurs de droite (79%). Au Royaume-Uni l'intention américaine d'imposer des sanctions à l'encontre d'entreprises européennes est plus activement condamnée par les démocrates libéraux (64%).

    Le sondage a été réalisé par l'Institut français d'opinion publique (Ifop) en France, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Pologne. 3.228 personnes majeures des quatre pays y ont participé. Cette étude est représentative de la population selon les critères du sexe, de l'âge et de la répartition géographique. La marge d'erreur s'élève à 3,1% pour un intervalle de confiance de 95%.

    Le projet international d'étude de l'opinion publique Sputnik.Opinions a été lancé en janvier 2015, en partenariat avec les célèbres instituts Populus, Ifop et forsa. Dans le cadre du projet, des sondages sont régulièrement menés dans les pays d'Europe et aux États-Unis sur des sujets sociaux et politiques d'actualité.

    Dossier:
    Sputnik.Opinions (33)

    Lire aussi:

    Russie-UE, division ou rapprochement: que souhaitent les citoyens européens?
    La Russie fait-elle partie de l’Europe? Les Européens donnent leur avis
    Un grand nombre d'Européens estiment que ce sont les USA qui s’ingèrent dans les élections
    Tags:
    gaz, sanctions, Royaume-Uni, Pologne, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik