Ecoutez Radio Sputnik
    Des véhicules US dans les alentours de la ville syrienne de Manbij

    Ankara appelle les USA à retirer sur le champ leurs soldats de la ville syrienne de Manbij

    © AP Photo / Arab 24 network
    International
    URL courte
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)
    28589

    Le ministre turc des Affaires étrangères a exigé samedi que Washington retire «immédiatement» ses militaires stationnés dans le nord de la Syrie, à Manbij, après que le Président turc a menacé vendredi d’amplifier l’opération contre les Kurdes syriens.

    Le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, a exhorté les États-Unis à retirer leurs troupes déployées à Manbij, ville du nord de la Syrie, qui est sous le contrôle des combattants kurdes des Unités de protection du peuple (YPG).

    «Il faut qu'ils se retirent immédiatement de Manbij», a affirmé le ministre intervenant samedi devant des journalistes à Antalya, ce au lendemain de la déclaration de Recep Tayyip Erdogan sur un possible élargissement de l'offensive turque dans la zone.

    La ville de Manbij se trouve à quelque 130 kilomètres à l'est de celle d'Afrine, contre laquelle les forces turques ont lancé une opération militaire il y a une semaine.

    «Il faut que les États-Unis rompent totalement avec [les YPG], qu'ils récupèrent les armes qu'ils leur ont données», a souligné M.Cavusoglu.

    Dans un discours télévisé, le dirigeant turc a menacé vendredi d'élargir à d'autres villes du nord de la Syrie l'offensive turque en cours contre le «canton» d'Afrine, afin d'éliminer toute présence d'une milice kurde considérée comme terroriste par Ankara. En outre, M.Erdogan a promis de «nettoyer» Manbij et de ne laisser aucun terroriste jusqu'à la frontière irakienne.

    L'état-major turc a annoncé le 20 janvier le lancement de l'opération Rameau d'olivier contre les milices kurdes positionnées dans la région d'Afrine. Damas a fermement condamné les actions d'Ankara, rappelant qu'Afrine était une partie indissociable de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé tous les belligérants à la retenue et a exhorté à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

    Dossier:
    Opération turque «Rameau d’olivier» contre les Kurdes à Afrine (114)

    Lire aussi:

    Après Afrin, Erdogan menace d'élargir l'offensive à d'autres villes syriennes
    Après Afrine, Erdogan, viserait-il Idlib?
    Pourquoi la Turquie ne discutera pas de son opération en Syrie avec les USA
    Tags:
    opération militaire, retrait, armée, Rameau d'olivier, Unités de protection populaire kurdes (YPG), Recep Tayyip Erdogan, Mevlut Cavusoglu, Afrine (Syrie), États-Unis, Washington, Ankara, Turquie, Syrie, Manbij
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik